Menu
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, le marché digère les annonces de la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leurs gains vendredi en fin d'échanges européens, après avoir dépassé brièvement les 100 dollars le baril à New York, dans un marché toujours soutenu par l'arsenal de mesures sans précédent de la Fed pour stimuler l'économie américaine.

Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, valait 116,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 84 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 70 cents, à 99,01 dollars.

Les cours du baril se sont hissés vers 08H50 GMT jusqu'à 117,95 dollars à Londres et 100,42 dollars à New-York, de nouveaux sommets depuis quatre mois, le WTI franchissant la barre symbolique des 100 dollars pour la première fois depuis début mai.

"Entre l'assouplissement monétaire de la Fed et les risques géopolitiques au Moyen-Orient, les prix du pétrole profitent d'un parfait cocktail de facteurs haussiers, auxquels s'ajoute l'affaiblissement persistant du dollar", résumait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé jeudi qu'elle allait désormais racheter certains titres adossés à des créances immobilières, à raison de 40 milliards de dollars par mois, et ce jusqu'à une amélioration significative du marché du travail.

L'institution promet également de maintenir son taux directeur quasi nul jusque mi-2015 au moins, si nécessaire.

"Les marchés ont enfin eu ce qu'ils voulaient avec ce nouveau programme ambitieux de rachats d'actifs destiné à apporter une reprise durable aux Etats-Unis. Et cerise sur le gâteau, sans échéance annoncée", réagissaient les analystes de IG Markets.

"La Fed a rouvert son pot de miel (...) ce qui a aidé les cours du pétrole à sortir de la fourchette étroite où ils étaient restés cantonnés" ces derniers jours, abondait M. Pollard.

En effet, ces injections de liquidités de la Fed dans l'économie sont de nature à stimuler la demande de pétrole, mais aussi à diluer la valeur du dollar, qui est tombé de fait vendredi à son plus bas niveau depuis quatre mois face à l'euro. Or, un dollar affaibli rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

Cependant, les cours du pétrole ont tempéré leurs gains vendredi après l'ouverture de la place new-yorkaise, les marchés semblant reprendre leur souffle.

Le sursaut des cours du baril provoqué par les annonces (largement attendues) de la Fed pourrait s'avérer temporaire, prévenaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Selon eux, "maintenant que les annonces de la Fed sont passées, la fièvre spéculative (sur le pétrole) va s'atténuer. Et désormais, chaque amélioration de l'emploi américain pourrait tirer les prix vers le bas, car cela signifierait la disparition des rachats" de la banque centrale.

En revanche, "l'escalade des protestations anti-américaines à travers le Moyen-Orient", après notamment l'assassinat de l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, "pourrait continuer à soutenir le marché", en renforçant les craintes de perturbations de l'offre d'or noir dans la région, ajoutait JBC Energy.

"D'autant plus que, pendant ce temps-là, Téhéran poursuit tranquillement le développement de son programme nucléaire, ce qui accroît les incertitudes et les tensions avec Israël", alors que s'avivent les craintes de frappes israéliennes contre l'Iran, observait Jack Pollard.

fah



(AWP / 14.09.2012 19h01)


Commenter Le brut poursuit sa hausse, le marché digère les annonces de la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite