Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, troubles dans le monde arabe

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse jeudi à New York, les investisseurs s'inquiétant des tensions dans le monde arabe et espérant l'annonce de nouvelles mesures par la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'issue de sa réunion dans l'après-midi.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre gagnait 1,47 dollar à 98,48 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les dernières violences dans le monde arabe ont contribué à une hausse des cours, car cela justifie une prime de risque sur les prix du brut", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Des centaines de personnes ont manifesté mercredi dans plusieurs pays arabes contre un film jugé insultant envers l'islam, qui a provoqué la veille une attaque contre le consulat des Etats-Unis en Libye dans laquelle l'ambassadeur et trois autres Américains ont péri.

Les troubles au Yémen et en Libye en particulier, importants pays producteur de pétrole, "nourrissent les tensions et les inquiétudes", a souligné Bart Melek, de TD Securities. "Le marché craint que cela ne s'aggrave au point que le niveau de production soit affecté".

Les prix du brut montaient par ailleurs dans l'anticipation d'une annonce de la Fed à la fin de la réunion de son Comité de politique monétaire (FOMC).

Ce Comité doit publier vers 12H30 (16H30 GMT) un communiqué rendant compte de ses décisions, puis à 14H00 (18H00 GMT) ses nouvelles prévisions économiques pour le pays (croissance, chômage, inflation, notamment), un quart d'heure avant une conférence de presse de son président, Ben Bernanke.

Après des salves d'indicateurs économiques ternes, et notamment des statistiques décevantes sur l'emploi aux Etats-Unis publiées vendredi, les courtiers "attendent une forme de soutien à l'économie" de la part de la banque centrale américaine, a souligné M. Melek.

De telles mesures favorisent l'achat d'actifs peu risqués et plus rentables, comme les matières premières, et diluent la valeur du dollar -- ce qui rend plus attractive l'acquisition de brut libellé dans la monnaie américaine.

Ces mesures s'ajouteraient par ailleurs à la décision de la BCE la semaine dernière d'engager une série d'actions exceptionnelles pour enrayer la crise de la zone euro, notamment un programme illimité de rachat de dette des pays ayant du mal à se financer sur les marchés, ce qui incite les investisseurs à parier sur "une amélioration de la demande de pétrole", a souligné M. Melek.

rp



(AWP / 13.09.2012 15h46)



Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, troubles dans le monde arabe

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite