Menu
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché attentiste avant la réunion de la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient mardi en fin d'échanges européens, oscillant autour de l'équilibre à Londres et montant légèrement à New York, dans un marché attentiste avant une décision importante sur le fonds de secours européen et une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 114,80 dollars, cédant 1 cent par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 33 cents, à 96,87 dollars.

Les cours du brut continuaient de fluctuer au sein d'une marge étroite, dans un marché sans grand volume d'échanges et attentiste, à la veille du verdict de la Cour constitutionnelle allemande sur le nouveau fonds de secours européen, mais surtout avant une réunion de deux jours de la Fed mercredi et jeudi.

"Certains investisseurs estiment que les derniers indicateurs aux Etats-Unis signalant une économie au ralenti ont accru les chances de voir la Fed annoncer un nouveau programme de rachat d'obligations", estimaient les analystes de Phillip Futures.

Des mesures de soutien de la Fed, notamment via des injections de liquidités dans l'économie, sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar -- ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"Mais la montée persistante des cours du brut renforce le danger de voir des prix énergétiques trop élevés contrecarrer une reprise économique encore très fragile", avertissait Michael Hewson, analyste du courtier CMC, soulignant notamment que "les consommateurs américains sont réputés être très sensibles aux prix de l'essence".

Des prix encore plus élevés du baril pourraient éroder la demande, et donc au final pénaliser le marché du pétrole.

"Il y a eu une euphorie la semaine dernière sur les marchés, qui ont ignoré une salve d'indicateurs décevants" chez les principaux pays consommateurs de brut, "dans l'espoir que ces chiffres ternes renforcent la perspective d'un grand vent d'assouplissement monétaire" par les banques centrales, observait David Hufton, du courtier PVM.

Mais un sursaut des prix du brut après un coup de pouce des banques centrales pourrait s'avérer très temporaire, prévenait l'expert, estimant que "sans croissance économique durable, les efforts de la BCE ou de la Fed resteront sans grand effet" sur la demande pétrolière.

Le fait que l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) souligne mardi dans son rapport mensuel l'existence d'un "risque baissier" sur la consommation mondiale de brut au vu d'une possible propagation du "ralentissement économique dans les pays développés" aux "régions hors de l'OCDE" n'était pour rassurer les opérateurs.

Le marché restait de surcroît miné par les rumeurs persistantes sur un possible recours des autorités américaines aux réserves stratégiques du pays pour alimenter le marché du brut, après les perturbations de production dans le golfe du Mexique fin août lors du passage de l'ouragan Isaac.

rp



(AWP / 11.09.2012 18h39)


Commenter Le brut hésite, dans un marché attentiste avant la réunion de la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite