Menu
A+ A A-

Le brut monte, aidé par les espoirs de stimulus aux USA et en Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se renforçaient lundi en fin d'échanges européens à Londres, soutenus par les espoirs d'une action de la Fed et de mesures de relance par Pékin, après la publication d'indicateurs moroses aux Etats-Unis et en Chine, les deux premiers consommateurs de brut du monde.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 114,89 dollars, en hausse de 64 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grignotait 1 cent, à 96,43 dollars, se stabilisant à l'équilibre après avoir évolué quelque temps en repli.

"C'est un début de semaine sans enthousiasme, qui reflète le manque d'élan sur des marchés européens dans l'attente de décisions clefs" mercredi -- un verdict de la cour constitutionnelle allemande sur le Mécanisme européen de stabilité (MES) et la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), observait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Les investisseurs spéculent sur la possibilité de mesures supplémentaires de la part de la banque centrale pour secourir une économie américaine toujours à la peine, comme en ont témoigné vendredi des chiffres décevants faisant état de créations d'emplois moins importantes que prévu en août dans le pays.

Des mesures de soutien de la Fed sont de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar -- ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

Cependant, "il faut s'attendre à ce que le marché reste dominé par la nervosité jusqu'à la réunion de la Fed", avançait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, observant que "les indicateurs macroéconomiques sont très loin d'être idéaux dans les principaux pays consommateur de brut", Etats-Unis et Chine, contribuant à alimenter la fébrilité des opérateurs.

Selon des chiffres officiels publiés lundi, les importations chinoises de brut en août, plombées par le ralentissement économique du pays, ont dégringolé de plus de 15% par rapport à juillet, glissant à leur plus bas niveau depuis octobre 2010, à 4,35 millions de barils/jour.

L'ensemble des importations chinoises a accusé le mois dernier une baisse inattendue, et Pékin a fait état dimanche d'une hausse de sa production industrielle en août la plus faible depuis plus de trois ans, autant d'indices confirmant le ralentissement de la croissance de la deuxième économie mondiale.

Mais "ces statistiques moins bonnes que prévu peuvent aussi être interprétées positivement (par les investisseurs) comme ouvrant la voie à de nouvelles mesures de relance" par les autorités chinoises, tempérait M. Pollard.

Au final, "les prix du pétrole, dans un volume d'échanges restreint, sont restés soutenus lundi par les attentes d'actions supplémentaires de la part de la Fed et la banque centrale chinoise" et c'est dans cette perspective que le marché a digéré les mauvais chiffres de l'emploi américain et les indicateurs chinois, expliquait Addison Armstrong, analyste de Tradition Energy.

Les prix new-yorkais, cependant, étaient pénalisés de leur côté par des rumeurs de marché persistantes sur la possibilité d'un recours des autorités américaines aux réserves stratégiques du pays pour alimenter le marché du brut, après les perturbations de production dans le golfe du Mexique fin août lors du passage de l'ouragan Isaac.

rp



(AWP / 10.09.2012 18h38)


Commenter Le brut monte, aidé par les espoirs de stimulus aux USA et en Chine


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    mercredi 31 octobre 2018

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

    jeudi 19 juillet 2018

    Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

    Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite