Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, inquiétudes pour l'économie mondiale

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont débuté la séance en baisse lundi, les courtiers s'inquiétant de données économiques moroses et pariant sur une possible utilisation par l'administration américaine des réserves stratégiques de brut.

Vers 13H00 GMT (15h00 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait 20 cents, à 96,22 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le monde entier ralentit. De mauvaises nouvelles en provenance d'Europe et de Chine juste après le mauvais rapport sur l'emploi aux Etats-Unis poussent le marché à espérer un stimulus" de la part de la banque centrale américaine (Fed) tout en restant prudent, a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

L'administration américaine a publié vendredi des chiffres décevants faisant état de créations d'emplois moins importantes que prévu en août dans le pays.

Côté européen, la Banque de France (BdF) a confirmé lundi sa prévision d'un recul de 0,1% du produit intérieur brut (PIB) de la France au troisième trimestre et en Italie, le PIB s'est contracté plus que prévu au deuxième trimestre.

En Chine, les importations de brut en août ont dégringolé de plus de 15% par rapport à juillet. De plus, l'ensemble des importations chinoises a accusé le mois dernier une baisse inattendue, et Pékin a fait état dimanche d'une hausse de sa production industrielle en août la plus faible depuis plus de trois ans, autant d'indices confirmant le ralentissement du deuxième consommateur mondial d'or noir.

Aussi les courtiers attendent avec nervosité la tenue mercredi et jeudi de la réunion politique monétaire de la Fed.

D'eventuelles mesures de soutien de sa part seraient de nature à stimuler les achats de matières premières, mais aussi à diluer la valeur de dollar, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

Parallèlement "les rumeurs de marché se multiplient sur une possible réunion de l'administration Obama au sujet d'une utilisation des réserves stratégiques de pétrole", ont souligné les analystes de Morgan Stanley.

Ce facteur, combiné notamment à "un flux de production revenant progressivement" à la normale dans le golfe du Mexique, où la production et l'importation de brut ont été affectées ces deux dernières semaines par le passage de l'ouragan Isaac fin août, participe à la baisse des prix, ont-ils ajouté.

tt



(AWP / 10.09.2012 15h33)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite