Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à New York, le marché surveille le Moyen-Orient

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont nettement monté jeudi à New York, à l'issue d'une séance volatile, dominée une nouvelle fois par les mouvements de contestation qui ont continué d'agiter le Moyen-Orient.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 86,36 dollars, en hausse de 1,37 dollars par rapport à la veille.

A Londres par contre, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a perdu 1,19 dollar à 102,59 dollars.

Les cours à New York "sont déprimés depuis tellement longtemps qu'on a une sorte de réajustement", a constaté Tom Bentz, de BNP Paribas.

L'écart s'était fortement creusé entre les prix à New York et Londres, atteignant 20 dollars, depuis l'apparition des premières manifestations en Egypte. Les courtiers avaient acheté massivement du Brent de la mer du Nord, coté à Londres car toute perturbation des approvisionnements au Moyen-Orient affecterait en premier lieu le marché européen.

A l'inverse, le baril de brut texan, référence du marché new-yorkais, est plombé par la surabondance des stocks aux Etats-Unis.

Jeudi, c'est l'inverse qui s'est produit: hausse des cours à New York, baisse à Londres. La tendance a été accentuée par des facteurs techniques, selon M. Bentz: l'approche de l'expiration du contrat pour livraison en mars à New York, mardi, oblige les courtiers à ajuster leurs positions.

Pour autant, "les inquiétudes concernant le Moyen-Orient persistent", a ajouté l'analyste.

Des manifestations contre les régimes autoritaires en place se heurtent à une violente répression, qui a fait au moins trois morts en 24 heures à Bahreïn, au moins deux en Libye et deux au Yémen où 25 personnes ont été blessées jeudi.

Contrairement à l'Egypte, la Libye est un important producteur de brut, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Dans un monde où le rapport entre l'offre et la demande se réduit, les craintes grandissantes d'un changement considérable au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, où se trouvent les principales réserves et zones de production du monde, soutiennent les prix", ont constaté les analystes de Barclays Capital.

Le baril de Brent avait pris deux dollars mercredi après qu'Israël eut affirmé que l'Iran avait envoyé deux navires de guerre en Méditerranée via le canal de Suez.

"Avec les troubles qui s'aggravent désormais à Bahreïn, au Yémen, en Algérie et en Libye, l'inquiétude est plus forte de voir des perturbations dans les approvisionnements de ces pays, qui sont des exportateurs de pétrole et fournissent environ 4 millions de barils par jour aux marchés internationaux", ont commenté les analystes de JPMorgan.

rp

(AWP/18 février 2011 06h20)

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite