Menu
A+ A A-

Le brut poursuit son recul, miné par le regain de crainte sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché miné par des indicateurs ternes aux Etats-Unis, les difficultés de la zone euro et le ralentissement de la croissance chinoise, qui alimentaient les craintes sur la demande de brut.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 113,89 dollars, en baisse de 29 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 25 cents, à 95,05 dollars.

"Une nouvelle série d'indicateurs économiques moroses aux Etats-Unis a tiré les marchés vers le bas" mardi et continuait de hanter le marché du pétrole mercredi, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

L'annonce aux Etats-Unis d'une contraction inattendue de l'activité manufacturière en août et d'un recul des dépenses de construction en juillet a fait lourdement trébucher les prix, des indicateurs jugés alarmants pour la croissance économique américaine et la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Ces statistiques morses s'ajoutent à "pléthore de statistiques décevantes sur les perspectives de croissances économiques en Chine et dans la zone euro", autres régions grandes consommatrices de pétrole, notait M. Hufton.

Selon lui, "la perspective de mesures supplémentaires par les banques centrales aux Etats-Unis, dans la zone euro et en Chine apparaissent de plus en plus probables pour enrayer la détérioration de l'environnement économique", mais elles pourraient ne pas suffire à dissiper les inquiétudes du marché.

Les investisseurs faisaient d'ailleurs montre de prudence mercredi à la veille d'une réunion de politique monétaire très attendue de la Banque centrale européenne (BCE).

Les marchés spéculent sur la mise en place par l'institution d'une limite aux taux d'emprunt des pays en difficulté de la zone euro, au-delà de laquelle seraient déclenchés des rachats systématiques d'obligations.

Les investisseurs restaient de surcroît sur leurs gardes dans l'attente du rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi, et avant le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) publié jeudi, au lieu de mercredi habituellement, en raison du lundi férié cette semaine aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une chute de 5,2 millions de barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 31 août.

Les réserves d'essence sont quant à elles attendues en baisse de 3,6 millions de barils et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en baisse de 2,2 millions de barils des stocks.

"Une partie du recul de ces stocks peut s'expliquer par les conséquences de l'ouragan Isaac, qui a entraîné la semaine dernière la fermeture (préventive)" d'importantes capacités de raffinerie au sud des Etats-Unis et l'interruption momentanée de 90% de la production américaine de brut dans le golfe du Mexique, expliquaient les experts de Commerzbank.

Même si les dégâts pour le secteur pétrolier se sont avérés moins importants que prévu et que les perturbations de l'offre se sont rapidement atténuées, les chiffres du DoE "devraient soutenir les prix du baril", estimait-on chez Commerzbank.

tt



(AWP / 05.09.2012 13h01)


Commenter Le brut poursuit son recul, miné par le regain de crainte sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite