Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, le marché espère des mesures des banques centrales

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, le marché espérant des mesures de soutien à l'économie par les banques centrales des grands pays consommateurs de brut, notamment en Chine et dans la zone euro, sur fond d'indicateurs manufacturiers ternes.

Vers 10H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 116,32 dollars, en hausse de 54 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 68 cents, à 97,15 dollars, par rapport à la clôture de vendredi - la place new-yorkaise étant restée fermée lundi en raison d'un jour férié aux Etats-Unis.

"Le marché est soutenu par la bonne tenue des places boursières et l'affaiblissement du dollar", qui rend plus attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"L'appétit pour les actifs jugés risqués", comme les matières premières ou l'euro, "reste alimenté par la perspective de voir la Banque centrale européenne (BCE) annoncer un programme de rachats d'obligations" à l'issue de sa réunion de politique monétaire jeudi, ajoutait-il.

Alors que la situation économique de la région continue de se détériorer, avec une nouvelle contraction en août de son activité manufacturière, les opérateurs spéculent sur la mise en place par la BCE d'une limite aux taux d'emprunt des pays en difficulté de la zone euro - comme l'Espagne et l'Italie - au-delà de laquelle seraient déclenchés des rachats systématiques d'obligations.

De plus, l'annonce lundi d'une contraction de l'activité manufacturière en Chine en août "a certainement amplifié les attentes de mesures supplémentaires d'assouplissement monétaire de la part de Pékin pour stimuler la croissance" et les investissements du pays, deuxième consommateur de brut de la planète, notait M. Kryuchenkov.

Les investisseurs continuent par ailleurs de s'interroger sur la possibilité d'une annonce de nouvelles mesures de la Réserve fédérale américaine (Fed) lors de sa prochaine réunion de politique monétaire (mi-septembre), son président Ben Bernanke ayant rappelé vendredi sa détermination à agir davantage pour soutenir l'économie "si nécessaire".

Des mesures de soutien de la Fed peuvent prendre la forme d'injections de liquidités dans l'économie, susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières mais aussi de diluer la valeur du billet vert.

En attendant, les opérateurs devraient scruter les statistiques économiques aux Etats-Unis, et notamment le très attendu rapport mensuel sur l'emploi publié vendredi, en quête d'indices sur la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

Pour Olivier Jakob, expert de Petromatrix, ces mesures des grandes banques centrales, si elles se concrétisent, devraient provoquer "une euphorie d'achat" sur le marché du brut.

Cependant, ce sursaut "pourrait ne pas être durable", car ces mesures doperaient les prix, ce qui pourraient "in fine contribuer à miner" une demande encore fragile, avertissait M. Jakob.

tt



(AWP / 04.09.2012 12h55)



Commenter Le brut grimpe, le marché espère des mesures des banques centrales

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite