Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, porté par un accès de faiblesse du dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, porté par un accès de faiblesse de la devise américaine après un discours prudent du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke.

Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 114,27 dollars, gagnant 1,62 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 1,61 dollar, à 96,23 dollars.

"Les cours du pétrole ont grimpé alors que Ben Bernanke laissait la porte ouverte à plus de stimulus de la Fed", commentait David Morrison, analyste chez GFT Markets.

Les propos de M. Bernanke ont notamment pesé sur le billet vers, qui est tombé vendredi vers 14H20 GMT à son niveau le plus faible depuis deux mois face à la monnaie unique européenne (1,2638 dollar pour un euro).

Lors d'un séminaire international de politique monétaire que la Fed organise chaque année à Jackson Hole (Wyoming, centre-ouest des Etats-Unis), M. Bernanke a déclaré que l'institution "fournira, si besoin est, le concours financier supplémentaire requis afin de promouvoir une reprise économique plus forte et une amélioration durable du marché du travail dans un environnement de prix stables".

Malgré l'absence dans le discours de Ben Bernanke d'indices formels, les investisseurs s'attendent toujours à ce que la Fed annonce sous peu une nouvelle vague de mesures d'aides à l'économie américaine.

Un troisième programme de rachats d'actifs aurait pour effet d'alimenter les investissements dans les matières premières mais aussi de diluer la valeur de la devise américaine, rendant ainsi plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs continuaient par ailleurs de surveiller le dossier iranien, après la publication jeudi d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), accusant l'Iran d'avoir doublé ses capacités d'enrichissement d'uranium sur son site de Fordo, en dépit des sanctions internationales.

Alors que les pays occidentaux soupçonnent le programme nucléaire iranien d'avoir des visées militaires, Téhéran est notamment frappé depuis le 1er juillet par un embargo pétrolier total de la part de l'Union européenne (UE).

"Les conclusions de l'AIEA sont inquiétantes, mais pas inattendues. La poursuite des discussions" entre Téhéran et les pays du groupe 5+1 (Russie, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Allemagne) "va devenir encore plus difficile, et la persistance des tensions géopolitiques (entre l'Iran et les pays occidentaux) devrait entretenir la volatilité des prix du brut", notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

En revanche, les inquiétudes liées à l'épisode d'Isaac - un ouragan ayant frappé mercredi les côtes de Louisiane (sud des Etats-Unis) avant d'être relégué jeudi au rang de tempête tropicale alors qu'il progressait à l'intérieur des terres - semblaient presque entièrement dissipées vendredi, les dégâts sur les plateformes du golfe du Mexique comme pour les raffineries de la côte s'avérant moindres qu'attendu.

Environ 95% de la production de brut avaient été arrêtés par précaution dans le golfe du Mexique, une région concentrant 20% de l'offre pétrolière des Etats-Unis, mais devraient redémarrer rapidement, selon le cabinet JBC Energy.

mm



(AWP / 31.08.2012 18h46)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 16:24

Les cours du pétrole sans direction avant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction en cours d'échanges européens mardi, à quelques jours d'un sommet de l'Organisation des pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite