Menu
A+ A A-

Hésitant dans un marché prudent en attendant la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de diverger jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent avant un séminaire de banquiers centraux aux Etats-Unis, les investisseurs spéculant sur de nouvelles mesures de soutien à l'économie par la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 112,74 dollars, gagnant 20 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait en revanche de 1,14 dollar, à 94,35 dollars.

"Les prix du pétrole restent cantonnés dans des fourchettes étroites, le marché reste sur ses gardes en attendant la réunion de Jackson Hole (Wyoming, centre des Etats-Unis)", un séminaire international de politique monétaire se tenant en fin de semaine, observait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

"La baisse des volumes d'échanges sur le marché montre que de nombreux opérateurs font preuve d'attentisme et guettent le discours prévu vendredi du président de la Fed Ben Bernanke", en quête d'indices sur les futures décisions de politique monétaire de l'institution, indiquaient de leur côté les experts du cabinet JBC Energy.

Alors que le rapport de conjoncture, le Livre beige, de la Fed publié mercredi, décrit un environnement économique toujours terne, le marché se demande si M. Bernanke va, comme lors de l'édition 2010 du séminaire de Jackson Hole, annoncer une nouvelle vague de mesures de soutien à l'économie américaine.

Ces mesures, qui peuvent se traduire par des injections de liquidité dans l'économie, sont de nature à stimuler les investissements dans les matières premières mais aussi à diluer la valeur de la monnaie américaine, ce qui rend plus attractifs les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cependant, "certains indicateurs macroéconomiques montrent une amélioration" des conditions économiques aux Etats-Unis, tel l'annonce jeudi d'un net rebond de la consommation des ménages américains en juillet.

Une telle amélioration, si elle se confirme dans les semaines à venir, rendrait une action de la Fed moins nécessaire, "et si la perspective de nouvelles mesures de la banque centrale ne se matérialisait pas à court terme, les prix du brut seraient sous pression" en raison de la déception des investisseurs, prévenait M. Pollard.

De son côté, le prix du WTI sur le marché new-yorkais était tiré vers le bas par un recul des inquiétudes sur les conséquences pour la production pétrolière américaine d'Isaac, l'ouragan qui a touché les côtes américaines cette semaine et qui a été rétrogradé mercredi au rang de tempête tropicale à mesure qu'il progressait à travers la Louisiane (sud des Etats-Unis).

Environ 95% de la production de brut dans le golfe du Mexique a été arrêtée par précaution à l'approche d'Isaac, mais "aucun dommage sérieux n'a été enregistré sur les plateformes ou les terminaux pétroliers à terre, ce qui signifie que leur activité devrait reprendre sous peu", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La perspective d'une perturbation importante de la production d'hydrocarbures dans le golfe du Mexique, une région représentant 20% de l'offre pétrolière des Etats-Unis, avait contribué à doper les cours du baril en début de semaine, avant que les inquiétudes des opérateurs ne commencent à s'estomper mercredi, Isaac ayant une ampleur un peu moins importante que redouté initialement.

ds



(AWP / 30.08.2012 18h16)


Commenter Hésitant dans un marché prudent en attendant la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite