Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, le marché continue de surveiller la tempête Isaac

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient de façon contrastée mardi en fin d'échanges européens, alors que les investisseurs s'interrogeaient sur l'impact sur l'offre de brut de la tempête tropicale Isaac, laquelle s'est transformée en ouragan dans le golfe du Mexique.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 112,15 dollars, cédant 11 cents par rapport à la clôture électronique de lundi soir, la place londonienne étant restée fermée en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance valait 95,98 dollars, en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de la veille sur le marché américain.

La tempête tropicale Isaac, qui progressait mardi vers la côte sud des Etats-Unis "a provoqué la fermeture de nombreuses plateformes dans le golfe du Mexique, entraînant une perte de production" susceptible de soutenir le marché, soulignait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

En raison de la progression d'Isaac, qui devait devenir un ouragan "dans la journée" de mardi selon les services météorologiques américains, une grande partie de la production de pétrole brut de la région restait suspendue, environ 78% selon des chiffres fournis lundi par le département de l'Energie (DoE).

Les cours du baril ont été nettement portés en début d'échanges européens par ces perturbations de l'offre d'hydrocarbures dans le golfe, qui représente plus de 20% de la production de brut américaine, mais les prix ont ensuite effacé leurs gains à Londres et limité leur avancée à New York dans un marché prudent.

En effet, "les investisseurs se demandent si (la perte de production de brut entraînée par Isaac) ne pourrait pas renforcer la perspective de voir les autorités américaines recourir aux stocks stratégiques" du pays pour approvisionner le marché, et aussi faire baisser des cours jugés déjà trop élevés, indiquait M. Razaqzada.

Mais les investisseurs "redoutent (aussi) que l'activité des raffineries à terre soit plus sévèrement affectée par Isaac que la production de pétrole" au large des côtes, ajoutaient les analystes de Commerzbank.

Une interruption prolongée de ces raffineries dans la région, en cas de dégâts infligés par la tempête, se traduirait par une diminution des niveaux d'utilisation de brut dans le pays et serait donc susceptible de peser sur les cours.

Six des douze raffineries sur la trajectoire de la tempête ont été arrêtées lundi, représentant environ 16% des capacités de raffinage américaines totales.

Outre le golfe du Mexique, les opérateurs continuaient de surveiller l'évolution de la situation dans la principale raffinerie pétrolière du Venezuela, ravagée depuis samedi par un incendie déclenché par une explosion.

Au terme de plus de trois jours de combat contre les flammes, les pompiers s'apprêtaient mardi à venir à bout de cet incendie qui a fait 48 morts depuis son déclenchement.

rp



(AWP / 28.08.2012 18h29)



Commenter Le brut hésite, le marché continue de surveiller la tempête Isaac

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

lundi 19 février 2018 à 13:33

Le pétrole monte un peu, le marché observe l'Iran et Israël

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment entre l'Iran et Israël...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite