Menu
A+ A A-

Ouverture en hausse à New York, soutenu par la tempête Isaac

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en hausse mardi à New York, les courtiers surveillant toujours la trajectoire dans le golfe du Mexique de la tempête Isaac, qui pourrait se transformer en ouragan dans la journée.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre gagnait 68 cents à 96,15 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours sont soutenus par "l'arrivée imminente de la tempête Isaac", a indiqué James Williams, analyste à WTRG Economics.

Isaac pourrait se transformer en ouragan "dans la journée" en approchant des côtes de la Louisiane (sud des Etats-Unis) et ses vents forcir avant d'atteindre La Nouvelle-Orléans, a précisé le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de 12H00 GMT.

La tempête se situait alors à 170 kilomètres au sud de l'embouchure du fleuve Mississippi et se déplaçait vers le nord-ouest.

"L'impact de cet ouragan sur les prix est négligeable comparé à la plupart des ouragans", a toutefois ajouté M. Williams. "L'une des raisons est que la production de pétrole dans le golfe du Mexique représente désormais une plus faible portion de la production totale des Etats-Unis."

"Les capacités de production affectées par Isaac sont d'environ 1,1 million de barils par jour, sur une production totale de 6,3 millions de barils par jour. Lors du précédent ouragan majeur, la production américaine était de 5 millions", a souligné l'analyste.

Selon un rapport de situation publié lundi par le département de l'Energie (DoE), les suspensions de production représentaient précisément à la mi-journée lundi 1,08 million de barils de pétrole brut par jour, soit environ 78% de la production de pétrole brut de la région.

Par ailleurs, "les vents ne sont pas aussi forts donc nous n'anticipons pas beaucoup de dégâts sur les plateformes" de production, a souligné M. Williams. "Selon les prévisions, Isaac sera seulement un ouragan de catégorie 1 (la plus faible catégorie, ndlr) quand il arrivera sur terre", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Il semble de plus que les spéculations sur un recours aux réserves stratégiques du pays pour approvisionner le marché en brut, qui permettraient de faire baisser des cours jugés trop élevés, "ne vont pas se concrétiser", a souligné l'analyste Matt Smith de Summit Energy.

Cette perspective avait contribué lundi à provoquer un léger repli des cours du baril.

Outre le golfe du Mexique, les opérateurs continuaient de surveiller l'évolution de la situation dans la principale raffinerie pétrolière du Venezuela, ravagée depuis samedi par un incendie déclenché par une explosion.

jq



(AWP / 28.08.2012 15h50)


Commenter Ouverture en hausse à New York, soutenu par la tempête Isaac


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite