Menu
A+ A A-

Le brut remonte, le marché surveille toujours la tempête tropicale Isaac

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux toujours inquiet des perturbations dans l'offre de brut dans le Golfe du Mexique, où continuait de progresser la tempête tropicale Isaac.

Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 112,58 dollars, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture électronique de lundi soir, la place londonienne étant restée fermée en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance valait 96,16 dollars, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de la veille sur le marché américain.

Les cours du baril restaient soutenus mardi par la perspective d'importantes perturbations dans l'offre d'hydrocarbures du Golfe du Mexique, d'où est extrait plus de 20% de la production de brut des Etats-Unis, en raison de la progression de la tempête tropicale Isaac dans la région, qui entraîné l'évacuation de 346 plateformes.

Lundi, environ 78% de la production de pétrole brut du Golfe était ainsi suspendue, selon le département de l'Energie (DoE).

Isaac, dont les vents dépassaient 110 km/h en rafales, avançait mardi en direction notamment de la Louisiane, et était "sur le point" de devenir un ouragan selon les météorologues américains.

"Les capacités de productions interrompues représentent désormais 1,1 million de barils de brut par jour, un niveau équivalent aux capacités arrêtées avant le passage de l'ouragan Gustav" en 2008, ce qui avait alors provoqué une envolée des prix du baril, soulignait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Cependant, "il est probable que les autorités américaines se tiennent prêtes à recourir aux réserves stratégiques du pays pour approvisionner le marché en brut" comme il l'avait fait après le passage de Gustav, ajoutait M. Jakob.

Pour les analystes de Commerzbank, cette perspective a contribué lundi à provoquer un léger repli des cours du baril.

"Les investisseurs continuent de se demander si le gouvernement américain ne pourrait pas voir dans cette tempête tropicale une bonne raison de recourir aux stocks stratégiques", afin de faire baisser des cours jugés trop élevés, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Par ailleurs, les investisseurs "redoutent que l'activité des raffineries à terre soit plus sévèrement affectée par Isaac que la production de pétrole" au large des côtes, poursuivait-on chez Commerzbank.

Six des douze raffineries sur la trajectoire de la tempête ont été arrêtées lundi, représentant environ 16% des capacités de raffinage américaines. Une interruption prolongée de ces raffineries dans la région se traduirait par une diminution des niveaux d'utilisation de brut dans le pays et serait donc susceptible de peser sur les cours.

Outre le golfe du Mexique, les opérateurs continuaient de surveiller l'évolution de la situation dans la principale raffinerie pétrolière du Venezuela, ravagée depuis samedi par un incendie déclenché par une explosion.

tt



(AWP / 28.08.2012 13h10)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite