Menu
A+ A A-

En hausse malgré des rumeurs sur les stocks stratégiques US

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse vendredi, en dépit de rumeurs circulant sur une possible utilisation des réserves stratégiques de pétrole américaines par l'administration Obama, dans un contexte de tensions géopolitiques.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre grignotait 4 cents à 95,64 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex)

Les cours du pétrole new-yorkais, qui s'étaient hissés jeudi à de nouveaux plus hauts depuis début mai, "ont légèrement fléchi aux cours de la nuit" alors que le marché spéculait sur un recours de l'administration Obama à ses stocks stratégiques de pétrole, a indiqué Phil Flynn, de Price Futures Groupe.

Les prix du secteur de l'énergie "pourraient connaître une séance agitée alors que circulent des informations de presse sur une possible utilisation des réserves stratégiques pour contrer la hausse des prix de l'essence", ont renchéri des experts de la banque Wells Fargo.

"Cela exerce une pression baissière sur les prix" du brut, a noté M. Flynn, l'utilisation de réserves supplémentaires de brut augmentant l'offre sur le marché américain déjà abondante. Les stocks de brut avaient en effet atteint un plus haut en 22 ans début juillet.

"Les prix de l'essence aux Etats-Unis ont augmenté de 20% au cours des deux derniers mois, du fait de la hausse des prix du brut et de la baisse des réserves d'essence", ont relevé les experts de Commerzbank.

Mais les prix devraient "rester tirés vers le haut à court terme, soutenus par les inquiétudes sur le front de l'offre", a observé Andrey Kryuchenkov.

En effet, "les tensions au Moyen-Orient ne vont pas se dissiper du jour au lendemain", a-t-il ajouté.

Outre les violences en Syrie, les opérateurs s'inquiètent du scénario d'une guerre que pourrait lancer Israël contre l'Iran et son programme nucléaire, une hypothèse évoquée cette semaine par les médias israéliens.

L'Iran, visé par des sanctions internationales -- dont un embargo de l'Union européenne (UE) sur son brut --, continue de nier que son programme nucléaire ait des visées militaires, mais menace également toujours de fermer le détroit d'Ormuz qu'il contrôle et par lequel transite un tiers du trafic pétrolier maritime mondial.

jq



(AWP / 17.08.2012 16h10)


Commenter En hausse malgré des rumeurs sur les stocks stratégiques US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite