Menu
A+ A A-

Toujours en petite hausse, porté par des inquiétudes sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole restaient en petite hausse mardi en cours d'échanges européens, toujours aidés par l'imminence d'une réduction saisonnière de l'offre en mer du Nord et les tensions persistantes au Moyen-Orient.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre, valait 113,61 dollars, en hausse de 1 cent par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 59 cents, à 93,32 dollars.

Le prix du baril de Brent est monté lundi à 115,11 dollars, son niveau le plus élevé depuis début mai, et restait porté mardi par "une baisse de 17% de la production en mer du Nord attendue en septembre et l'escalade des tensions au Proche et Moyen Orient", commentaient les analystes de Commerzbank.

De nombreuses plateformes en mer du Nord connaîtront cet été des périodes d'interruptions d'activité pour maintenance annuelle entraînant ainsi une perte de production.

Par ailleurs, les tensions au Moyen-Orient alimentaient des inquiétudes sur l'offre de brut de la région.

La presse israélienne multiplie les spéculations quant à une éventuelle frappe de l'Etat hébreu sur les installations nucléaires de l'Iran.

De son côté, l'Iran continue de nier que son programme nucléaire ait des visées militaires.

Téhéran menace également toujours de fermer le détroit d'Ormuz qu'il contrôle et par lequel transite un tiers du trafic pétrolier maritime mondial.

Les Etats-Unis ont réaffirmé lundi leur volonté de poursuivre les efforts diplomatiques afin de trouver une solution au dossier iranien avec les grandes puissances, à savoir les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie) plus l'Allemagne.

De plus, "l'Egypte est redevenu un point critique après que le nouveau président a écarté le puissant ministre de la Défense et chef de l'armée dans ce pays (...) important pour le trafic pétrolier du fait du canal de Suez", qui relie la mer Rouge et la mer Méditerranée, relevait-on chez Commerzbank.

Les espoirs de voir les banques centrales de par le monde, et surtout en Chine, "fournir quelque sorte de stimulus pour une croissance économique mondiale à la peine continuaient également de soutenir les cours", commentait Phil Flynn, analyste du courtier Price Futures Group.

En effet de telles mesures se traduisent par des injections de liquidités qui stimulent les investissements dans les valeurs jugées à risque comme les matières premières.

Les cours du brut new-yorkais étaient de leur côté aidés par des chiffres rassurants sur la vigueur de la reprise économique des Etats-Unis, notamment un rebond plus marqué que prévu des ventes de détails en juillet.

jq



(AWP / 14.08.2012 18h30)


Commenter Toujours en petite hausse, porté par des inquiétudes sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite