Menu
A+ A A-

Toujours en petite hausse, porté par des inquiétudes sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole restaient en petite hausse mardi en cours d'échanges européens, toujours aidés par l'imminence d'une réduction saisonnière de l'offre en mer du Nord et les tensions persistantes au Moyen-Orient.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre, valait 113,61 dollars, en hausse de 1 cent par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 59 cents, à 93,32 dollars.

Le prix du baril de Brent est monté lundi à 115,11 dollars, son niveau le plus élevé depuis début mai, et restait porté mardi par "une baisse de 17% de la production en mer du Nord attendue en septembre et l'escalade des tensions au Proche et Moyen Orient", commentaient les analystes de Commerzbank.

De nombreuses plateformes en mer du Nord connaîtront cet été des périodes d'interruptions d'activité pour maintenance annuelle entraînant ainsi une perte de production.

Par ailleurs, les tensions au Moyen-Orient alimentaient des inquiétudes sur l'offre de brut de la région.

La presse israélienne multiplie les spéculations quant à une éventuelle frappe de l'Etat hébreu sur les installations nucléaires de l'Iran.

De son côté, l'Iran continue de nier que son programme nucléaire ait des visées militaires.

Téhéran menace également toujours de fermer le détroit d'Ormuz qu'il contrôle et par lequel transite un tiers du trafic pétrolier maritime mondial.

Les Etats-Unis ont réaffirmé lundi leur volonté de poursuivre les efforts diplomatiques afin de trouver une solution au dossier iranien avec les grandes puissances, à savoir les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie) plus l'Allemagne.

De plus, "l'Egypte est redevenu un point critique après que le nouveau président a écarté le puissant ministre de la Défense et chef de l'armée dans ce pays (...) important pour le trafic pétrolier du fait du canal de Suez", qui relie la mer Rouge et la mer Méditerranée, relevait-on chez Commerzbank.

Les espoirs de voir les banques centrales de par le monde, et surtout en Chine, "fournir quelque sorte de stimulus pour une croissance économique mondiale à la peine continuaient également de soutenir les cours", commentait Phil Flynn, analyste du courtier Price Futures Group.

En effet de telles mesures se traduisent par des injections de liquidités qui stimulent les investissements dans les valeurs jugées à risque comme les matières premières.

Les cours du brut new-yorkais étaient de leur côté aidés par des chiffres rassurants sur la vigueur de la reprise économique des Etats-Unis, notamment un rebond plus marqué que prévu des ventes de détails en juillet.

jq



(AWP / 14.08.2012 18h30)


Commenter Toujours en petite hausse, porté par des inquiétudes sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite