Menu
A+ A A-

Le cours dopé par une chute des stocks de brut US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient mercredi en fin d'échanges européens, se hissant à de nouveaux sommets depuis mi-mai, dans un marché dopé par une nouvelle chute des stocks de brut aux Etats-Unis, un signe encourageant pour la consommation énergétique du pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres pour livraison en septembre, valait 112,78 dollars, en hausse de 78 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 50 cents, à 94,17 dollars.

Les cours du baril se sont hissés vers 15H10 GMT à 113,27 dollars à Londres et 94,72 dollars à New York, des niveaux plus vus depuis respectivement les 10 et 15 mai.

Dans un marché sans grand volume d'échanges, de nombreux investisseurs étant absents pour leurs congés estivaux, les prix du pétrole avaient pâti de prises de bénéfices jusqu'au milieu des échanges européens, à la suite de leur forte hausse de la veille.

"Les cours se sont ressaisis dans la deuxième moitié (des échanges européens), après la publication de chiffres meilleurs qu'attendu sur les stocks pétroliers aux Etats-Unis" par le département américain de l'Energie (DoE), soulignait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Selon le DoE, les stocks de pétrole brut américain ont diminué de 3,7 millions de barils lors de la semaine achevée le 3 août, un repli quatre fois plus fort qu'attendu par les analystes, après avoir déjà reculé de 6,5 millions de barils au cours la semaine précédente.

Les stocks de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) ont légèrement baissé, de 700.000 barils, conformes aux attentes, tandis que les réserves d'essences, très surveillées lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, se sont repliées plus que prévu, de 1,8 million de barils.

"L'impression d'ensemble de ce rapport était encourageante pour les prix du baril", soulignait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Bank, observant toutefois que dans le détail, les chiffres du DoE n'étaient pas entièrement positifs, la demande pétrolière totale ayant "légèrement reculé" et la demande d'essence et de produits distillés restant "à des niveaux relativement faibles".

Par ailleurs, le repli des stocks de brut annoncé par le DoE était moins important que la baisse de 5,35 millions de barils dont avaient fait état mardi soir les estimations de la fédération professionnelle API.

Le Brent londonien restait pour sa part soutenu par la perspective d'interruption de l'activité de nombreuses plateformes de la mer du Nord entre mi-août et mi-septembre, pour une période de maintenance annuelle -- affectant notamment le champ de Buzzard, le plus important de la région.

Ces opérations de maintenance devraient entraîner une perte de production de 55'000 barils de brut par jour sur l'ensemble du mois de septembre, estimaient les experts de JBC Energy.

Les opérateurs continuaient également de surveiller l'ouragan Ernesto dans le golfe du Mexique, qui a touché mercredi la péninsule mexicaine du Yucatan.

"Même s'il ne devrait pas entraîner de dommages pour les plateformes pétrolières du golfe du Mexique, il est probable que l'ouragan provoque des retards dans les acheminements (d'hydrocarbures) en raison de la fermeture de nombreux ports", relevait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

ft



(AWP / 08.08.2012 18h22)


Commenter Le cours dopé par une chute des stocks de brut US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite