Menu
A+ A A-

Le brut flambe à New York, porté par la hausse de l'emploi aux USA

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont bondi vendredi à New York, portés par des créations d'emplois plus importantes que prévu aux Etats-Unis, signe d'une possible augmentation de la demande de brut à venir dans ce pays, premier consommateur d'or noir au monde.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a gagné 4,27 dollars par rapport à la clôture de jeudi, à 91,40 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). C'est son plus haut niveau depuis deux semaines.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) pour même échéance a terminé à 108,94 dollars, en hausse de 3,04 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Même si le taux de chômage aux Etats-Unis a pris 0,1 point pour atteindre 8,3%, l'économie américaine a créé en juillet 163'000 emplois de plus qu'elle n'en détruisait, enregistrant une forte poussée par rapport au mois précédent (64'000) et dépassant de loin les attentes des analystes, selon le rapport mensuel du département du Travail.

La publication de l'indice ISM sur l'activité des services aux Etats-Unis, qui a accéléré sa progression en juillet, allant là aussi au-delà des prévisions, a conforté l'optimisme des acteurs.

"Tous les marchés, financiers comme pétroliers, ont réagi à ces chiffres", a indiqué Andy Lipow, analyste de Lipow Oil Associates. Les fortes créations d'emploi "nourrissent les attentes d'une demande plus élevée (de brut) au cours des prochains mois" grâce à une hausse de la consommation, a-t-il ajouté.

Parallèlement "nous constatons une augmentation substantielle de la valeur de l'euro (par rapport au dollar, ndlr) et cela aide à soutenir les prix des matières premières", selon l'expert. L'affaiblissement de la devise américaine rend plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

La situation en Iran a également soutenu les prix du pétrole. "On entend beaucoup plus de nouvelles sur les sanctions contre ce pays, sur la façon dont l'Iran peut réagir", a souligné James Williams, de WTRG Economics. Les courtiers "gardent ces troubles en tête car la baisse des ventes par l'Iran doit bien être compensée ailleurs", a renchéri Andy Lipow.

Parallèlement, la maintenance d'installations pétrolières en Mer du Nord "exerçait une pression haussière sur le Brent" par rapport au WTI, le brut échangé sur la place new-yorkaise, a remarqué Eric Bickel, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Enfin les courtiers s'interrogent "sur la trajectoire d'une tempête tropicale prévue la semaine prochaine dans la mer des Caraïbes", a indiqué Andy Lipow.

rp



(AWP / 06.08.2012 06h21)


Commenter Le brut flambe à New York, porté par la hausse de l'emploi aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite