Menu
A+ A A-

PÉTROLE

prix-du-petrole New York New York : Les stocks de pétrole brut ont enregistré une forte baisse la semaine dernière aux Etats-Unis, bien supérieure aux attentes des analystes, selon les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) publiés mercredi.

Les stocks de brut ont reculé de 6,5 millions de barils lors de la semaine achevée le 27 juillet pour s'établir à 373,6 millions de barils, alors que les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient seulement sur un repli de 800'000 barils.

Les stocks de brut avaient augmenté de 2,7 millions de barils au cours de la semaine précédente, après avoir atteint un plus haut en 22 ans début juillet.

Ils se maintiennent toutefois au-dessus de la partie haute de la fourchette moyenne en cette période de l'année et sont en hausse de 5,2% par rapport à leur niveau de l'an dernier, a précisé le ministère.

Les stocks de produits distillés ont légèrement baissé, de 1,0 million de barils, à 124,3 millions de barils, un recul à contrepied des attentes des analystes qui tablaient sur une augmentation de 800'000 barils. Ces réserves incluent le gazole et le fioul de chauffage.

Ils sont en baisse de 18,4% sur un an, et passent sous la fourchette moyenne pour cette période de l'année.

Tout comme les stocks de brut, les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont contredit les analystes: ils ont reculé de 2,2 millions de barils à 207,9 millions de barils, contre une hausse attendue de 500'000 barils.

Ils se maintiennent dans la partie basse de la fourchette moyenne en cette période de l'année, en baisse de 3,4% par rapport à leur niveau de l'an dernier, a précisé le ministère.

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont reculé de 7,2 millions de barils.

Côté demande, sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 18,8 millions de barils par jour de produits pétroliers, soit 0,1% de moins qu'un an plus tôt.

La demande d'essence affiche un recul de 3,4% par rapport à la même période en 2011 et celle des produits distillés est en baisse de 2,4%.

Les raffineries américaines ont ralenti leur cadence: elles ont fonctionné à 92,2% de leurs capacités contre 93,0% la semaine précédente.

Vers 14H55 GMT/16h55 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre, augmentait de 63 cents à 88,69 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

rp



(AWP / 01.08.2012 17h05)


Commenter PÉTROLE


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 21:50

    Le pétrole poursuit sa convalescence malgré un bond des stoc…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, poursuivant leur timide rebond entamé la veille après une série de plongeons...

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de pétrole brut tire les stocks à …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite