Menu
RSS
A+ A A-

Autour de l'équilibre sur un marché prudent avant la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mardi en cours d'échanges européens, dans un marché dominé par la prudence avant les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi et de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi.

Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre valait 106,15 dollars, cédant 5 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 25 cents à 90,03 dollars.

"Les cours du baril ont terminé lundi en baisse pour la première fois après quatre séances de hausse mais le mouvement est resté modéré" et les prix faisaient à nouveau du sur-place mardi, soulignaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

"Il s'agit peut-être du calme avant la tempête, alors que le marché attend des annonces décisives plus tard dans la semaine, avec la décision de la Fed mercredi, la réunion de la BCE jeudi et le rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi", poursuivaient-ils.

Alors qu'une première estimation du Produit intérieur brut (PIB) pour le deuxième trimestre a confirmé la semaine dernière le ralentissement de l'économie aux Etats-Unis, premier consommateur de brut de la planète, les investisseurs guetteront tout signe de nouvelles mesures de soutien de la Fed à l'économie.

Des mesures de soutien de banques centrales contribuent habituellement à stimuler les investissements dans les matières premières, et de telles mesures de la part de la Fed conduisent également à diluer la valeur du dollar, ce qui accroît l'attractivité du pétrole.

De même, la réunion de la BCE sera scrutée par les marchés une semaine après les commentaires encourageants de son président Mario Draghi, qui avait ainsi suggéré jeudi que l'institution pourrait intervenir sur le marché obligataire, comme le réclame notamment l'Espagne dont les taux d'emprunt à long terme évoluent à des niveaux très élevés et jugés ingérables sur la durée.

Or, les inquiétudes sur les perspectives de la zone euro restaient vives, alimentées mardi par l'annonce d'une hausse du taux de chômage dans la région à 11,2% de la population active en juin, un niveau record.

"Les prix du brut ont commencé la semaine de façon très contenue" dans une fourchette étroite, et "les volumes d'échanges sont extrêmement limités" dans un marché marqué par l'attentisme, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"En l'absence d'aggravation des tensions géopolitiques au Moyen-Orient", ce qui accroîtrait les risques de perturbations de l'offre mondiale de brut et soutiendrait le marché, l'évolution des prix du brut à court terme "dépendra de la situation de la zone euro", estimait-il.

jq



(AWP / 31.07.2012 12h51)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite