Menu
A+ A A-

Asie: mitigé (89,84 USD), marché prudent avant la Fed et la BCE

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole étaient mitigés mardi matin en Asie, dans un marché attentiste avant la réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed) en début de semaine, suivie par celle de la banque européenne (BCE) jeudi.

Lors des échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, prenait 6 cents à 89,84 USD tandis que le baril de Brent de la mer du Nord échéance septembre perdait 29 cents à 105,91 USD.

Le marché du pétrole table sur l'annonce de mesure de relance, via les politiques monétaires, de la part de la Fed et de la BCE.

Mais les opérateurs craignent que "les annonces attendues de la part des Etats-Unis et de l'Europe échouent à relancer leurs économies", soulignent les analystes de Phillip Futures.

"Il y a une vague d'optimisme sur la volonté des décideurs européens à agir pour stabiliser le marché obligataire, mais il reste encore beaucoup d'incertitudes", ajoutent les analystes de IG Markets.

Selon des données publiées lundi sur son site internet, la BCE n'a pas racheté d'obligations publiques de pays de la zone euro la semaine dernière sur le marché secondaire.

Dans un contexte de flambée des taux d'emprunt de l'Espagne et de l'Italie, le président de l'institution monétaire de Francfort Mario Draghi s'était déclaré la semaine dernière prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver la zone euro.

Des propos repris ensuite par Paris, Berlin et Rome, qui ont rassuré les marchés. L'Italie a ainsi réussi à emprunter lundi à moyen et long terme à des taux en baisse, et sur le marché secondaire, où les obligations souveraines sont revendues, les taux espagnols et italiens ont quitté les sommets atteints une semaine auparavant.

Les déclarations de M. Draghi ont paru ouvrir la voie à une réactivation du programme de rachat d'obligations publiques, mis à l'arrêt il y a quatre mois par une BCE réticente à en user.

Mais c'est plutôt le scénario d'une intervention coordonnée avec le fonds européen FESF qui est évoquée par nombre d'observateurs.

Lundi, le pétrole s'était replié à New York et Londres, dans un marché tendu.

A New York, le baril de référence pour livraison en septembre avait cédé 35 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 89,78 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), pour même échéance, avait fini à 106,20 dollars, en recul de 27 cents.

 

ds



(AWP / 31.07.2012 06h30)


Commenter Asie: mitigé (89,84 USD), marché prudent avant la Fed et la BCE


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite