Menu
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York: tension avant la Fed et la BCE

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en baisse lundi à New York, dans un marché peu animé qui se réservait pour les réunions de politique monétaire des banques centrales américaine et européenne, attendues plus tard dans la semaine.

Le baril de référence pour livraison en septembre a cédé 35 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 89,78 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), pour même échéance, a fini à 106,20 dollars, en recul de 27 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Les investisseurs font preuve de prudence "en attendant de connaître les résultats des réunions de la BCE et de la Fed", a indiqué John Kilduff, analyste chez Again Capital. "C'est ce qui domine aujourd'hui", a-t-il souligné.

"Encore une nouvelle semaine avec le marché pétrolier qui est guidé par les espoirs et la peur", a observé Matt Smith de son côté, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

La Réserve fédérale tient une réunion de politique monétaire mardi et mercredi, qui sera suivi jeudi par une autre de la Banque centrale européenne (BCE). Le président de cette dernière institution a assuré la semaine dernière que tout serait mis en oeuvre pour sauver l'euro, ce qui a semblé ouvrir la porte à des achats de dette espagnole et italienne.

Cela avait nettement dopé les marchés, ce qui a conduit lundi les investisseurs à effectuer quelques prises de bénéfice, a dit M. Kilduff.

De son côté, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a promis dimanche que la zone euro était prête à agir de concert avec la BCE via son Fonds de secours, un nouveau signe de la détermination des dirigeants européens à calmer les marchés et à sauver l'euro.

"Les spéculations sur de nouvelles mesures de relance des banques centrales (américaine et européenne) offrent un soutien aux prix des matières premières en ce début de semaine", marqué par ailleurs par un rebond sensible de l'appétit des investisseurs spéculatifs pour le pétrole, ont remarqué les experts de Commerzbank.

"Quand la Fed aura fait sa déclaration, on pourra se positionner", a ajouté Rich Ilczyszyn, analyste chez iiTrader.com, notant qu'"en plus, c'est la fin du mois et personne ne veut vraiment prendre de risque".

Et avec un marché qui, de manière générale "manque de clarté, la pression se fait plus grande", a poursuivi M. Kilduff.

Pour les experts de Commerzbank, toutefois, "il y a un certain potentiel de déception" avec ces réunions de politiques monétaires.

En outre, le marché gardait un oeil sur le Proche-Orient. "Les violences en cours en Syrie perturbent les marchés" qui craignent que "les révoltes puissent se propager, alors que les tensions avec l'Iran se poursuivent", a noté M. Smith.

Toutefois, a fait valoir M. Kilduff, "la prime au risque géopolitique ne reviendra pas à l'avant plan tant que la situation n'aura pas plus évolué en Syrie", a indiqué M. Kilduff, alors que Damas cherchait à déloger les rebelles syriens d'Alep, deuxième ville du pays.

rp



(AWP / 31.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York: tension avant la Fed et la BCE


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite