Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, soutenu par un regain d'espoir sur la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur progression vendredi en fin d'échanges européens, portés par un regain d'optimisme sur la situation en zone euro après des propos rassurant des dirigeants allemand et français, renforçant une tendance amorcée la veille.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre valait 105,94 dollars, en hausse de 68 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 51 cents à 89,90 dollars.

"Les cours du brut ont de nouveau grimpé vendredi, portés par une atténuation des inquiétudes sur l'Europe", commentait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

"Après les promesses du président de la BCE Mario Draghi qui a déclaré (l'institution) +prête à tout+ pour sauver l'euro, des propos similaires" ont émergé d'une réunion téléphonique entre la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande, relevait l'analyste.

La France et l'Allemagne ont affirmé vendredi être "déterminées à tout faire pour protéger" la zone euro, dans un communiqué commun de la chancellerie et de l'Elysée.

Les cours du brut accentuaient ainsi un mouvement initié jeudi par les commentaires de M. Draghi qui avaient été interprétés comme pouvant "suggérer une intervention de la BCE sur le marché obligataire, ce qui aiderait à alléger la pression sur les taux d'emprunt de l'Espagne et de l'Italie", qui continuent d'évoluer à des niveaux jugés ingérables, expliquaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Après ces commentaires rassurants pour la zone euro, "les investisseurs se montrent plus enclins à se tourner vers des actifs jugés à risque", comme les matières premières, et "les cours du pétrole ont donc reçu un coup de fouet", commentaient les analystes de Commerzbank.

Cependant, les tensions sur le marché du pétrole continuent de se détendre, entre une consommation terne d'un côté et une stabilisation des menaces géopolitiques sur l'offre pétrolière au Moyen-Orient, ce qui "suggère que la récente hausse des prix du brut n'a pas de bases très solides", estimaient les experts de Commerzbank.

"La progression des prix jeudi n'était pas tout à fait convaincante, et elle a donné rapidement lieu à un bref mouvement de prises de bénéfices (jeudi en fin d'échanges américains). Les échanges restent largement dominés par les fluctuations du moral des investisseurs plus que par des annonces concrètes", soulignait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Dans ce contexte, et alors que les inquiétudes sur la zone euro restent vives, "le rebond pourrait s'essouffler" avant le départ des opérateurs pour le week-end, ajoutait-il, notant que le marché restait sur ses gardes avant une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi.

"La confirmation du ralentissement de la croissance de l'économie américaine (vendredi) a renforcé la perspective de nouvelles mesures de soutien de la Fed", même si celui-ci était moins prononcé qu'attendu, estimait M. Razaqzada.

ds



(AWP / 27.07.2012 18h40)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite