Menu
A+ A A-

Le brut se replie, les inquiétudes sur la demande continuent de peser

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours inquiet pour la demande énergétique mondiale, après l'annonce la veille d'un bond inattendu des stocks américains de brut et alors que se renforcent les turbulences dans la zone euro.

Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, pour livraison en septembre valait 103,52 dollars, en baisse de 86 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 90 cents à 88,07 dollars.

Les cours du baril baissaient jeudi dans un marché encore sous le coup des chiffres très moroses publiés la veille par le Département américain de l'Energie (DoE).

"Le DoE a fait état (pour la semaine achevée le 20 juillet, ndlr) d'une hausse totale de plus de 10 millions de barils des stocks pétroliers américains, ce qui n'est pas un petit nombre. Il n'y avait rien de très inspirant dans ce rapport qui a accru la pression sur le marché", observait Olivier Jakob, analyste du cabinet suisse Petromatrix.

Ainsi, les stocks de brut ont ainsi enregistré un bond inattendu de 2,7 millions de barils, tandis que les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, s'envolaient de 4,1 millions de barils.

Les cours du baril avaient nettement accéléré leur recul mercredi après les chiffres du DoE, mais "ils avaient finalement effacé leurs pertes en toute fin de séance, aidés par des spéculations sur une possible relance des mesures d'assouplissement monétaire" de la Réserve fédérale américaine (Fed), rappelait M. Jakob.

"Dans l'attente d'une réunion de politique monétaire de la Fed la semaine prochaine, il faut s'attendre à une volatilité à court terme des prix" du pétrole, notait-il.

Ces mesures de soutien de la Fed, qui peuvent se traduire par des injections de liquidités, sont susceptibles de stimuler les investissements dans les matières premières, mais aussi de diluer la valeur du dollar, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la devise américaine pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

Dans ce contexte, les opérateurs scruteront la publication vendredi d'une première estimation du Produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au deuxième trimestre. Un chiffre plus mauvais qu'attendu pourrait alimenter les attentes de nouvelles mesures de la Fed pour aider une économie à la peine.

Mais le rebond des cours enregistré mercredi soir aura été de courte durée, dans un marché toujours plombé par les inquiétudes persistantes sur la zone euro, et en particulier sur la situation financière de l'Espagne, que les investisseurs redoutent de voir contrainte de demander une aide extérieure.

"Mercredi a encore été une journée de nouvelles économiques moroses: le Produit intérieur brut britannique s'est contracté plus qu'attendu au deuxième trimestre, le baromètre IFO (du moral des entrepreneurs allemands, ndlr) a reculé en juillet", expliquait David Hufton, analyste du courtier PVM.

De plus, la délégation des institutions créancières de la Grèce actuellement en visite à Athènes "est en train de découvrir que le pays est très en retard dans les réformes exigées" en échange du plan de sauvetage international, poursuivait M. Hufton.

cha



(AWP / 26.07.2012 12h50)


Commenter Le brut se replie, les inquiétudes sur la demande continuent de peser


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite