Menu
A+ A A-

Le brut hésite à New York, entre l'Europe et la Chine

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mardi à New York après une très forte chute la veille, le marché restant focalisé sur l'aggravation de la crise de la dette en zone euro qui menaçait la demande en brut dans la région, malgré de bonnes nouvelles en Chine.

Vers 13H15 GMT (15H15 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre lâchait 2 cents à 88,12 dollars le baril, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

En dépit d'un rebond des cours sur les échanges électroniques, après la diffusion d'un indicateur provisoire sur l'activité manufacturière chinoise publié par la banque HSBC plus encourageant que prévu, les cours de l'or noir restaient sous pression.

Ils avaient dégringolé la veille de 3,69 dollars à New York, et de 3,57 dollars à Londres, plombés par un mouvement de panique sur la zone euro et un fort renchérissement du dollar face à l'euro.

"Les marchés continuent à regarder en direction de l'Europe et restent focalisés sur l'aggravation de la situation sur ce continent", a noté Matt Smith de Summit Energy.

"Alors qu'une mission de la troïka (FMI, Union européenne, Banque centrale européenne, ndlr) se rend dans la journée à Athènes pour évaluer la situation du pays, on attend peu de bonnes nouvelles de ce côté là. Et l'Espagne inquiète toujours", a-t-il souligné.

Les courtiers redoutaient en effet de voir Madrid contraint de demander un plan d'aide extérieur alors que s'aggrave la récession de l'économie espagnole.

D'un autre côté, "les prix ont trouvé un peu de soutien dans l'indice PMI chinois" de la banque HSBC, montrant que l'activité manufacturière du pays avait enregistré en juillet sa contraction la plus faible depuis cinq mois, ont observé les experts de Commerzbank.

L'indice PMI des directeurs d'achat s'est ainsi redressé à 49,5 pour le mois en cours, contre 48,2 en juin. Un indice supérieur à 50 indique une expansion et un indice en dessous de ce seuil une contraction.

Même si l'activité manufacturière du géant asiatique ne progresse pas, elle recule donc moins que les mois précédents, ce qui constitue un signal encourageant "témoignant de la reprise de l'activité économique dans le deuxième pays consommateur de brut de la planète", a estimé Commerzbank.

mm



(AWP / 24.07.2012 15h45)


Commenter Le brut hésite à New York, entre l'Europe et la Chine


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    mercredi 31 octobre 2018

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

    jeudi 19 juillet 2018

    Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

    Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite