Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute de 3,69 dollars à New York, miné par l'Europe

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont chuté lundi à New York, perdant plus de 3 dollars le baril dans un contexte de regain d'inquiétude pour la zone euro et de renchérissement du dollar, qui rendait l'or noir moins attractif.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, dont c'était le premier jour comme contrat de référence, a plongé de 3,69 dollars à 88,14 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, s'est incliné de 3,57 dollars par rapport à la clôture de vendredi, à 103,26 dollars le baril.

Dans le sillage des places boursières mondiales, les cours du pétrole ont dévissé face au regain d'inquiétude pour la zone euro, et ont perdu près de 4% en clôture par rapport à la séance précédente.

"Les inquiétudes au sujet de la Syrie et de l'Iran sont passées au second plan face aux derniers déroulements en zone euro, qui ont très fortement ébranlé la confiance des investisseurs, comme au début du mois", a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Les courtiers se sont également inquiétés au sujet du soutien des Européens à la Grèce, à la suite notamment d'informations publiées dimanche dans la presse allemande. Le porte-parole du gouvernement allemand ne s'est guère montré rassurant lundi, évoquant le scepticisme de Berlin quant aux chances de voir la Grèce sortir enfin de l'ornière où elle ne cesse de s'enfoncer depuis près de trois ans.

Outre la Grèce, qui inquiétait toujours, les marchés sont "clairement en train de réagir" au cas espagnol, "où la dette souveraine a franchi le taux de 7,5%" jugé insoutenable sur la durée et à un nouveau plus haut depuis la création de la zone euro en 1999, a indiqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, loin d'être rassurés par l'approbation vendredi des modalités du plan de secours aux banques espagnoles allant jusqu'à 100 milliards d'euros par la zone euro, les investisseurs se sont surtout inquiétés de la demande d'aide le même jour de la région de Valence, une des plus importantes du pays.

"Les perspectives de croissance de la zone euro empirent et annoncent un déclin persistant de la consommation de brut", ce qui fait chuter les prix, a ajouté M. Lipow.

En outre, pour lui, "cette crise (de la zone euro) rend le marché du brut de plus en plus volatil et il est de moins en moins rare de voir de telles évolutions de prix en cours de séance".

Les cours ont également été plombés par l'influence baissière du renforcement du dollar à son plus haut face à l'euro en deux ans, ont noté les analystes de Commerzbank. La hausse du billet vert rend les achats de brut, libellés en dollar, moins attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Et pour ne rien arranger, des rumeurs et des murmures nous arrivent de Chine, où l'économie pourrait ralentir plus que prévu avec un taux de croissance s'inclinant en-deçà du taux attendu de 7,5% au troisième trimestre", ce qui permet au cours du brut d'enregistrer "une chute royale", a pointé Matt Smith, de Summit Energy.

rp



(AWP / 24.07.2012 06h21)



Commenter Le brut chute de 3,69 dollars à New York, miné par l'Europe

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix du pétrole WTI et Brent en dollars journaliers | Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Les prix spots du pétrole journaliers du WTI & Brent en dollars.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite