Menu
A+ A A-

Le brut en hausse à New York, le marché plus confiant dans la demande

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, s'échangeant au-dessus de 90 dollars pour la première fois depuis fin mai, dans un marché plus confiant dans la demande et soutenu par un regain de tension au Moyen-Orient.

Vers 13H25 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août s'appréciait de 1,48 dollar à 91,35 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Pour la première fois depuis fin mai, le WTI s'échange au-dessus du seuil de 90 dollars le baril", ont remarqué les experts de Commerzbank.

"Le marché est un peu fou actuellement: en hausse depuis sept séances consécutives, il s'est aussi apprécié de 17% depuis la fin juin", a constaté Matt Smith de Summit Energy.

Pour lui, cette nouvelle hausse des cours correspond à un "regain d'appétit du marché pour les actifs plus risqués (comme l'or noir) dans le sillage des places boursières, l'Europe perdant de son influence" négative sur les cours.

Pour beaucoup d'analystes, ce rebond s'expliquait aussi en grande partie par l'escalade des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

"C'est vraiment l'acte terroriste en Bulgarie et l'attentat en Syrie qui ont fait tourner le marché à la hausse, le situation (devenant) de plus en plus explosive" dans une région clef pour la production pétrolière mondiale", a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Damas a en effet été touché mercredi par un attentat qui a porté un coup à l'appareil sécuritaire syrien en tuant plusieurs responsables de premier plan.

En Bulgarie, un attentat contre un bus de touristes israéliens, imputé par Israël à l'Iran, a tué au moins cinq personnes à l'aéroport de Bourgas, sur la Mer Noire.

Outre ce regain de tension sur le front de l'approvisionnement, "les chiffres des réserves de brut (publiés par le département américain de l'Energie (DoE) mercredi) soutiennent également les prix", a noté Commerzbank.

Les réserves de brut aux Etats-Unis ont poursuivi leur déclin amorcé début juillet après avoir atteint leur plus haut niveau en 22 ans, avec une baisse de 800'000 barils lors de la semaine achevée le 13 juillet.

En outre, "les stocks d'essence ont enregistré une hausse surprise de 1,8 million de barils", a poursuivi Commerzbank, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 800'000 barils.

Côté demande, les chiffres étaient également haussiers puisque, sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 18,9 millions de barils par jour de produits pétroliers, soit 0,4% de plus qu'un an plus tôt.

tt



(AWP / 19.07.2012 15h55)


Commenter Le brut en hausse à New York, le marché plus confiant dans la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite