Menu
RSS
A+ A A-

le brut stable à New York avant les stocks américains

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole étaient stables peu après l'ouverture mercredi à New York, pénalisés par le renchérissement du dollar dans un marché prudent avant les chiffres des stocks pétroliers américains.

Vers 13H30 GMT/15h30 HEC, le baril de référence pour livraison en août grignotait 1 cent à 89,23 dollars par rapport à la clôture de mardi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La progression du brut est limitée par le "léger renforcement du dollar qui devrait être de courte durée", a fait valoir Rich Ilczyszyn, analyste chez iitrader.com.

Une hausse de la monnaie américaine a un effet baissier sur les cours car elle rend plus attractifs les achats de brut pour les investisseurs munis de devises étrangères.

En outre, le ralentissement de la croissance chinoise était une nouvelle fois en tête des préoccupations du marché après l'avertissement formulé par le Premier ministre chinois Wen Jiabao. Ce dernier a averti mardi que son pays faisait face à une situation difficile pour l'emploi, indiquant que la Chine, deuxième consommateur mondial de brut, devait redoubler d'efforts pour trouver du travail à sa main d'oeuvre en forte croissance, notamment les 250 millions de travailleurs chinois "déplacés" et les 40 millions de nouveaux diplômés.

"Le Premier ministre Wen Jiabao fait un travail formidable pour saper tout optimisme entourant le premier marché émergent", a ironisé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

D'autres analystes, à l'image de Phil Flynn, de Price Future Group, accueillaient ces déclarations avec moins de scepticisme, y voyant une raison de plus "d'espérer un plan de relance" de Pékin.

Du reste, les cours restaient portés par "les tensions sur l'Iran et les risques géopolitiques qui restent au premier plan", a fait remarquer M. Ilczyszyn.

La situation restait tendue dans le Golfe persique, deux jours après un accrochage entre un navire militaire américain et une embarcation qui l'approchait, non loin de Dubaï. La tension est d'autant plus élevée que Téhéran est visé depuis le début du mois par un embargo sur son pétrole.

En fait, les opérateurs se réservaient pour le relevé hebdomadaire sur les réserves américaines de brut qui "devrait être énorme", selon Phil Flynn, qui a dit s'attendre à "une surprise" à la baisse, à l'inverse des prévisions.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le département de l'Energie devrait faire état mercredi d'une baisse de 1,1 million de barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 13 juillet.

Les réserves d'essence, très surveillées durant la saison estivale des grands déplacements en voiture, sont attendus en progression de 800'000 barils, et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en hausse de 1,3 million de barils.

rp



(AWP / 18.07.2012 15h53)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite