Menu
A+ A A-

L'Opep laisse inchangée sa prévision de demande de brut pour 2012 (dév.)

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu mercredi quasiment inchangée sa prévision de demande de brut mondiale pour 2012, estimant que les tendances économiques régionales s'annulent presque.

Dans son rapport mensuel, l'Opep évalue à 88,68 millions de barils par jour (mbj) la demande de brut pour 2012, contre 88,69 mbj il y a un mois.

Pour 2013, il mise sur une demande de 89,50 mbj, soit une hausse de 0,82 mbj par rapport à l'année en cours.

"Les divers développements économiques dans le monde s'annulent presque, laissant l'état de la consommation globale de pétrole quasiment inchangée par rapport au mois précédent", a expliqué le cartel dans le rapport.

Les douze pays de l'Opep, qui pompent environ 30% du pétrole mondial, évoquent l'affaiblissement de la reprise aux Etats-Unis, la crise de la dette en Europe et les récentes inondations en Inde, comme tendances négatives contrebalancées par l'activité au Japon, portée par le recul du nucléaire, et le dynamisme des pays hors de l'OCDE.

L'organisation a revu à la baisse, pour le deuxième mois consécutif, sa prévision de croissance pour les Etats-Unis en 2012, attendant 2,1% de croissance contre 2,2% le mois précédent et 2,3% en mai.

"Cela est dû à un taux de chômage toujours élevé, un ralentissement du commerce mondial et des niveaux de confiance en baisse", a expliqué le cartel.

L'Opep a en revanche revu nettement à la hausse ses attentes pour le Japon, prévoyant 2,5% de croissance cette année contre 2,0% le mois dernier. Cependant, ce chiffre devrait revenir en 2013 à un niveau plus habituel (1,2%).

Concernant la zone euro, le cartel prévoit un retour à la croissance pour l'année prochaine: "Les mesures entreprises dans la zone euro devraient transformer la contraction de 0,4% cette année en une croissance de 0,1% en 2013", selon le rapport.

"Cela va largement dépendre de l'aptitude de la zone euro de gérer la crise de la dette et de promouvoir la croissance, tout en étant capable de contenir le poids de la dette et, idéalement, de le réduire", a détaillé l'Opep.

Au niveau mondial, l'Opep attend une croissance de 3,2%, en légère baisse par rapport à cette année (3,3%).

Le niveau des prix du pétrole était en juin en baisse pour le troisième mois consécutif, a indiqué l'Opep, le panier de référence de l'organisation s'établissant en dessous des 100 dollars le baril pour la première fois en 18 mois.

"En plus des inquiétudes économiques, les principaux facteurs faisant baisser les prix sont le déclin de positions spéculatives de long terme et une offre abondante de brut", a relevé l'Opep.

La production des pays de l'organisation s'est établie à 31,36 mbj en juin, soit légèrement au-dessus des quotas que s'est fixée l'Opep (30 mbj).

L'Irak est devenu en juin le deuxième producteur du cartel avec 2,98 mbj selon les estimations de l'Opep, loin derrière l'Arabie Saoudite (9,89 mbj) mais devant l'Iran (2,96 mbj), dont la production est en baisse depuis le début de l'année, notamment en raison des sanctions décrétées par l'Union européenne contre le pétrole iranien.

La production iranienne enregistre ainsi un nouveau plus bas depuis 20 ans, tandis que l'Irak, qui profite de la réouverture aux compagnies étrangères, atteint un nouveau record de production sur la même période.

tt



(AWP / 11.07.2012 16h14)


Commenter L'Opep laisse inchangée sa prévision de demande de brut pour 2012 (dév.)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite