Menu
A+ A A-

Le brut monte, la poursuite de la grève en Norvège soutient le marché

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur rebond lundi en fin d'échanges européens, dans un marché soutenu par la poursuite d'une grève perturbant la production de brut en Norvège et un léger affaiblissement du dollar, mais toujours agité de craintes sur l'économie mondiale.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 99,36 dollars, en hausse de 1,17 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 95 cents à 85,40 dollars.

Les cours du baril regagnaient du terrain après avoir chuté vendredi de plus de 2,50 dollars à Londres comme à New York, sous le coup de chiffres décevants sur le marché du travail aux Etats-Unis, avec des créations d'emplois en juin moindre qu'attendu par les analystes.

"Ce rapport décevant sur l'emploi américain a renforcé les inquiétudes sur la santé de l'économie mondiale" et sur les perspectives de la demande de brut, mais "les prix rebondissaient un peu lundi, un facteur de soutien étant l'échec persistant des négociations" dans le conflit social paralysant le secteur pétrolier norvégien, soulignaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

La grève des employés du pétrole en Norvège, qui menace la quasi-totalité de la production d'hydrocarbures du pays, se poursuivait lundi, aucun accord n'ayant été trouvé lors de négociations entre représentant des employés et l'organisation patronale du secteur, OLF.

Pour tenter de résoudre cette grève, entamée le 24 juin par quelque 700 employés sur deux champs de la mer du Nord, l'OLF a annoncé jeudi un "lock out", c'est-à-dire une interruption, à partir du 10 juillet de l'activité pétrolière de ses membres.

"Telle que se présente la situation actuellement, le lock-out sera effectif à partir de minuit. La conséquence est une fermeture contrôlée de toute la production et l'exportation norvégiennes de pétrole", a affirmé lundi à l'AFP un porte-parole du ministère du Pétrole et de l'Energie, Haakon Smith-Isaksen.

"Une interruption complète de la production prendra environ 4 jours" et devrait entraîner une perte de production pouvant dépasser 2 millions de barils par jour au total, soit presque l'intégralité de la production du pays, estimait Amrita Sen, analyste de Barclays Capital.

Selon elle, "les perturbations" de l'offre pétrolière "vont alimenter la tendance à la hausse" des cours du baril, à un moment où l'embargo de l'Union européenne (UE) sur le brut iranien, entré totalement en vigueur le 1er juillet, a avivé les tensions entre offre et demande sur le marché du brut.

La Norvège est le huitième pays exportateur de pétrole au monde.

Les investisseurs digéraient par ailleurs l'annonce lundi d'un nouveau ralentissement de l'inflation en Chine en juin, plus rapide qu'en mai et plus important qu'attendu par les analystes.

"Cela a ravivé les attentes de voir la Banque de Chine assouplir davantage sa politique monétaire" pour contrer le ralentissement de l'économie du pays après l'annonce d'une baisse surprise de son taux d'intérêt la semaine dernière, indiquait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT.

De nouvelles mesures d'assouplissement monétaire sont susceptibles d'alimenter les investissements dans les matières premières et donc de doper la demande en pétrole du pays, deuxième consommateur de brut de la planète, actuellement confronté à un net ralentissement de sa croissance économique.

tt



(AWP / 09.07.2012 18h31)


Commenter Le brut monte, la poursuite de la grève en Norvège soutient le marché


    Le pétrole en Norvège

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

    jeudi 10 janvier 2019

    La Norvège abaisse sa prévision de production de pétrole pou…

    Oslo: La production de pétrole de la Norvège sera plus faible qu'initialement anticipé cette année et à son niveau le plus bas...

    mercredi 19 décembre 2018

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    mardi 27 novembre 2018

    Ethique: le fonds souverain norvégien réintègre deux groupes…

    Oslo: Le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, va pouvoir de nouveau investir dans les groupes pétroliers britannique...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite