Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse, prises de bénéfices après le net rebond de vendredi

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices après avoir nettement progressé vendredi dopés par l'accord conclu par les membres de l'Union européenne (UE) sur une recapitalisation des banques.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 96,05 dollars, en baisse de 1,75 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 2,18 dollars à 82,78 dollars.

"Les prix du brut ont bondi vendredi après le succès du sommet européen, dont le but était de prendre à bras le corps la crise économique et avant la mise en place totale de l'embargo de l'Union européenne (UE) sur les importations de pétrole iranien pendant le week-end", notaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Le cours du Brent avait gagné vendredi plus de 6 dollars et celui du WTI plus de 7 dollars.

Réunis en fin de semaine à Bruxelles pour un sommet de deux jours destiné à examiner des réformes structurelles, les dirigeants de l'UE étaient parvenus à trouver un accord portant notamment sur la possibilité de recapitaliser directement les banques via les fonds de secours européens, dont l'usage sera plus flexible.

Cet accord avait été salué sur les marchés par un regain d'appétit pour les investissements à risque, comme les matières premières, les opérateurs se détournant ainsi de valeurs sûres, comme la monnaie américaine.

L'affaiblissement du billet vert, face à l'euro notamment, avait aussi soutenu les cours du brut, car il rend plus attractifs les achats d'or noir, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Mais les cours reprenaient leur souffle lundi alors que "la demande continue d'être faible", relevaient les analystes de Commerzbank.

Sources d'inquiétudes lundi pour la demande énergétique mondiale, des indicateurs ont montré que l'activité du secteur manufacturier en zone euro reste très basse, et que l'activité manufacturière en Chine, deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde, s'est affaiblie en juin.

Cependant, pour les analystes de Commerzbank, le rebond des prix pourrait se prolonger car "jusqu'à présent, le marché a dans l'ensemble fait peu de cas des risques pesant sur l'offre".

En effet, "avec la mise en place de l'embargo sur les importations de brut iranien vers l'Europe et de sanctions américaines, l'attention (des investisseurs) devrait se tourner de plus en plus sur ce dossier cette semaine", anticipaient les experts.

L'embargo européen total sur le brut iranien décidé en janvier par l'UE est entré en vigueur dimanche.

tt



(AWP / 02.07.2012 18h30)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite