Menu
A+ A A-

Le brut renforce son rebond, dopé par l'accord au sommet européen

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole bondissaient avec vigueur vendredi en fin d'échanges européens, gagnant plus de 4% à Londres comme à New York, dopés par l'accord conclu dans la nuit à Bruxelles lors d'un sommet de l'Union européenne (UE) sur une recapitalisation des banques.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 95,37 dollars, en hausse de 4,01 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance engrangeait 82,27 dollars à 4,58 dollars.

"Les prix ont bondi après la nouvelle dans la nuit qu'un accord avait été conclu lors du sommet de l'UE à Bruxelles", qui a provoqué un vent d'optimisme sur les marchés et "tiré nettement vers le haut tous les actifs jugés risqués", dont le pétrole, expliquait David Morrison, analyste du courtier GFT Markets.

Réunis depuis jeudi pour un sommet de deux jours destiné à examiner des réformes structurelles, les dirigeants de l'UE sont parvenus à trouver un accord portant notamment sur la possibilité de recapitaliser directement les banques via les fonds de secours européens, dont l'usage sera plus flexible.

Cette décision, qui "a surpris le marché", peut être "perçue comme une nouvelle positive pour les taux des obligations souveraines des pays du sud de la zone euro" comme l'Italie ou l'Espagne, observait Olivier Jakob, analyste du cabinet suisse Petromatrix.

Un consensus a été trouvé lors de la rencontre sur un pacte de croissance d'un montant de 120 milliards d'euros.

L'accord américain a immédiatement fait bondir l'euro à son plus haut niveau depuis une semaine, et l'affaiblissement du dollar face à cet euro revigoré contribuait à rendre plus attractifs les achats de matières premières libellées dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

L'ampleur du rebond des cours du baril peut s'expliquer par le fait qu'ils avaient essuyé de forts replis les jours précédents, décrochant notamment la veille de plus de deux dollars, ce qui pouvait entraîner des achats à bon compte, soulignait par ailleurs M. Morrison.

"Les prix du pétrole sont aussi tirés vers le haut par la perturbation de la production norvégienne de brut", notaient de leur côté les experts du cabinet viennois JBC Energy.

La poursuite d'un mouvement de grève dans le secteur pétrolier en Norvège, entamé dimanche par 700 employés sur deux champs de la mer du Nord, représentait vendredi une perte de production d'environ 290'000 barils par jour, soit 1/5 de l'offre d'or noir du pays, cinquième exportateur mondial.

Dans ce contexte, les opérateurs détournaient quelque peu leur attention du dossier iranien, alors que doit entrer totalement en vigueur dimanche l'embargo de l'UE sur le pétrole iranien, une mesure décidée en janvier.

En dehors de l'UE, la Corée du Sud avait annoncé mercredi son intention de "suspendre" également ses importations de brut iranien au 1er juillet, pour se conformer aux sanctions financières occidentales.

rp



(AWP / 29.06.2012 18h30)


Commenter Le brut renforce son rebond, dopé par l'accord au sommet européen


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite