Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse, dans un marché nerveux pour l'Europe

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont repris leur baisse lundi à New York, dans un marché très nerveux à l'approche d'un sommet essentiel pour la zone euro en fin de semaine, alors que les craintes au sujet de la demande s'accroissent.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août cédait 1,10 dollar à 78,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les perturbations dans le golfe du Mexique à l'approche de (la tempête tropicale) Debby ont apporté un peu de soutien aux cours du brut avant l'ouverture mais les inquiétudes persistantes pour la zone euro ont freiné cet élan", a commenté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le personnel de 61 plateformes dans le golfe du Mexique a été évacué alors que la tempête tropicale Debby, formée au sud-est des Etats-Unis, se rapprochait vers la côte Nord de la Floride. Selon les autorités américaine, "environ 22,7%" de la production du golfe du Mexique a ainsi été stoppée.

Le golfe du Mexique représente près du quart de la production américaine d'or noir.

Cependant, comme l'ont noté les analystes de Commerzbank, ces perturbations ne devraient "pas être suffisantes" pour entraîner un rebond durable des prix, alors que "l'excédent de production sur le marché mondial reste considérable".

"Seule une diminution de la production (des pays membres) de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), et l'Arabie saoudite en particulier aurait un réel impact de long terme sur les cours", ont-ils poursuivi.

A cette heure, le marché était plombé "par une humeur générale d'aversion au risque avant un sommet européen en fin de semaine, qui se traduit par une remontée du dollar", ce qui accentuait le recul des prix de l'or noir, a ajouté Phil Flynn.

En effet, le renchérissement du billet vert rend moins attractifs les achats de matières premières libellés en dollars pour les acheteurs munis d'autres devises.

Les chefs d'Etat de l'UE se retrouvent jeudi et vendredi pour discuter de projets structurels destinés à relancer l'économie et de l'élaboration d'une union bancaire.

rp



(AWP / 25.06.2012 15h43)


Commenter Le brut ouvre en baisse, dans un marché nerveux pour l'Europe


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite