Menu
RSS
A+ A A-

Brut reste en petite hausse après l'Opep et grâce à un dollar affaibli

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole gagnaient un peu de terrain vendredi en fin d'échanges européens, après la décision de l'Opep de maintenir ses quotas de production et alors que le billet vert était affaibli par des spéculations sur de nouvelles mesures d'aide à l'économie américaine.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 97,57 dollars, en hausse de 40 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1 cent à 83,92 dollars.

Dans l'ensemble, les prix du pétrole bénéficiaient comme la veille d'un "léger repli du dollar alimenté par des spéculations sur une nouvelle vague d'assouplissement monétaire" par la Réserve fédérale américaine (Fed) après une série d'indicateurs décevants, commentait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Ces spéculations étaient renforcées vendredi par la diffusion d'une nouvelle série d'indicateurs américains décevants, dont la chute de l'indice de l'activité de l'industrie manufacturière dans la région de New York et le repli de la production industrielle des Etats-Unis en mai.

En effet, pour certains investisseurs, le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) prévu la semaine prochaine pourrait donner lieu à l'annonce de nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine.

De telles mesures, qui prennent la forme d'injections de liquidités dans l'économie américaine, ont pour effet de diluer la valeur du billet vert, rendant ainsi les achats de pétrole libellés en dollar plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, l'amélioration de la liquidité sur les marchés stimule les investissements dans des actifs jugés risqués, comme les matières premières.

Par ailleurs, "les prix ont grimpé après que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé de maintenir de niveau de production collective (...) à 30 millions de barils par jour", relevaient les analystes de Phillip Futures.

La limite des 30 millions de barils par jour (mbj) pour l'ensemble des 14 Etats membres, fixée depuis six mois, est pourtant peu respectée: en mai, l'offre de l'Opep se hissait à 31,86 mbj, notamment gonflée par une nette hausse de la production en Arabie saoudite, en Irak et en Libye.

Abdallah el-Badri, secrétaire général de l'organisation, a ainsi demandé aux membres du cartel de "diminuer leur offre de 1,6 mbj au total".

sm



(AWP / 15.06.2012 18h31)



Commenter Brut reste en petite hausse après l'Opep et grâce à un dollar affaibli

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite