Menu
A+ A A-

Le brut repart à la baisse, prudence avant les conclusions de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole étaient mitigés mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché perturbé par des indicateurs économiques décevants, et prudent dans l'attente de la fin d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet coté sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres valait 97,07 dollars, en baisse de 7 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 41 cents à 82,91 dollars, après être tombé la veille à 81,07 dollars, un plus bas depuis huit mois.

"Les ventes de détail et les prix à la production aux Etats-Unis (en mai) se sont avérés inférieurs aux attentes, ce qui a entraîné un repli des cours du Brent et du WTI, car les investisseurs s'inquiètent de la santé de l'économie américaine", commentait David Morrison, analyste chez GFT Markets.

Les ventes au détail ont baissé pour le deuxième mois consécutif, selon des chiffres publiés mercredi, qui ont laissé craindre un coup de froid pour la consommation du deuxième trimestre.

Les prix à la production ont de leur côté baissé plus que prévu, avec la chute des coûts de l'énergie.

De plus, le marché digérait le recul bien moins prononcé qu'anticipé des stocks de pétrole américains lors de la semaine achevée le 8 juin selon le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE).

Dans le même temps, les stocks d'essence et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont déjoué les pronostics des analystes en reculant la semaine dernière.

Mais les investisseurs avaient surtout les yeux tournés vers Vienne, où se réunissaient mercredi et jeudi les membres de l'Opep.

Confrontés à la récente chute des cours du baril, tombés sous 100 dollars début juin à Londres pour la première fois depuis huit mois, les ministres des pays de l'Opep vont ainsi se retrouver à Vienne avec des visions très contrastées sur l'état du marché.

Plusieurs membres du cartel ont affiché leurs divergences: le Venezuela dénonce, comme l'Iran, "la surproduction des pays du Golfe" alors que l'Arabie saoudite insiste sur la nécessité de bien approvisionner le marché.

De plus, le ralentissement de l'économie mondiale renforce le risque d'un "effondrement" de la demande pétrolière, a estimé mercredi le ministre vénézuélien du Pétrole Rafael Ramirez, qualifiant de "nécessité" une stabilisation des prix du baril "au-dessus de 100 dollars".

Pour David Hufton, analyste du cabinet PVM, la morosité ambiante devrait pousser l'Opep à discuter d'une réduction de sa production.

Mais pour les analystes de Saxo Banque, "les investisseurs se montraient anxieux" car le ministre saoudien du pétrole, Ali al-Nouaïmi, a évoqué, "ce week-end, l'hypothèse d'une besoin d'augmentation des quotas de production", qui pèserait lourdement sur les prix.

L'attention des investisseurs restait tout de même largement concentrée sur la situation en zone euro alors que la Grèce se prépare à un nouveau scrutin législatif dimanche, qui pourrait voir la victoire de la gauche radicale grecque, opposée aux plans d'austérité voulus par les bailleurs de fonds du pays.

Les investisseurs craignent qu'Athènes n'honore pas son engagement à poursuivre les réformes et que le pays ne soit contraint à terme à quitter la zone euro.

rp



(AWP / 13.06.2012 18h38)


Commenter Le brut repart à la baisse, prudence avant les conclusions de l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite