Menu
A+ A A-

Le baril de Brent sous 100 dollars, première fois en 8 mois (dév.)

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole sont descendus vendredi sous la barre de 100 dollars le baril à Londres, pour la première fois depuis huit mois, dans un marché ébranlé par un indice manufacturier décevant en Chine, les craintes sur l'Espagne et des indicateurs américains moroses.

Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 99,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,98 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Il a glissé vers 09H10 GMT jusqu'à 99,60 dollars, son plus bas niveau depuis le 4 octobre.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait 1,59 dollar à 84,94 dollars, après être tombé à 84,78 dollars, un niveau plus vu depuis le 20 octobre.

Les cours du baril accentuaient la chute déjà observée les jours précédents, dans un marché ébranlé vendredi par la publication d'un indicateur décevant faisant état d'un ralentissement plus net qu'attendu de l'activité manufacturière en Chine, deuxième pays consommateur de brut de la planète.

L'indice PMI des directeurs d'achat publié par un organisme proche du gouvernement, a ainsi chuté à 50,4, contre 53,3 en avril, un recul plus prononcé qu'attendu.

"Cet indicateur pèse lourdement sur le marché du pétrole car le ralentissement de l'économie chinoise continue et les autorités se montrent réticentes à prendre des mesures pour stimuler la croissance", entretenant les inquiétudes sur les perspectives de la demande énergétique du pays, expliquait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Par ailleurs, "plusieurs autres facteurs se conjuguent" pour expliquer la dégringolade du marché "à commencer par la crainte d'une nouvelle vague de contagion de la crise dans la zone euro", poursuivait M. Petersson.

L'Espagne concentre notamment l'attention des marchés depuis l'annonce, le 25 mai, de la nécessité d'un sauvetage public de Bankia, première prêteur du pays, pour 23,5 milliards d'euros au total.

Par ailleurs la situation en Grèce reste suspendue au nouveau scrutin du 17 juin, les opérateurs redoutant qu'une victoire des partis anti-austérité ne précipite la sortie du pays de la zone euro.

Enfin des statistiques américaines, dont l'annonce jeudi d'une révision en baisse de la croissance au premier trimestre, ont déprimé les investisseurs, qui attendaient vendredi le rapport mensuel sur l'emploi américain, considéré comme un baromètre important pour évaluer la santé économique du premier pays consommateur de brut au monde.

cha



(AWP / 01.06.2012 12h00)


Commenter Le baril de Brent sous 100 dollars, première fois en 8 mois (dév.)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite