Menu
A+ A A-

Asie: cours mitigés (91,09 USD), inquiétudes liées à la crise

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole étaient mitigés mardi matin en Asie, tiraillés entre les inquiétudes liées à la crise de la dette dans la zone euro, qui pèse sur les perspectives de la demande, et la crainte de perturbations dans l'offre du Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet gagnait 23 cents, à 91,09 dollars US, dans les échanges matinaux. Le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance perdait 10 cents à 107,01 USD.

"Les prix du pétrole restent sous pression (...) en raison de l'absence de mesures concrètes de la part des décideurs politiques européens à propos de la question grecque", indiquent les analystes de Barclays Capital dans une note.

Le marché craint également que l'Espagne, quatrième économie de la zone euro, soit obligée de demander une aide extérieure pour renflouer ses banques.

Sa prime de risque (surcoût que l'Espagne doit payer pour emprunter à dix ans par rapport à l'Allemagne, considérée comme référence du marché) a grimpé lundi à un nouveau record historique, à 514 points de base.

Le climat de tension extrême a poussé Mariano Rajoy à s'exprimer lundi lors d'une conférence de presse, un événement rare pour le dirigeant conservateur. Ses efforts pour rassurer les marchés se sont toutefois avérés vains et ont été suivis par une accélération de la chute des actions des banques à la Bourse de Madrid.

L'Iran, gros producteur de brut, est l'autre point d'attention du marché pétrolier.

Téhéran a rejeté dimanche tout abandon de l'enrichissement d'uranium à 20%, réclamé par les grandes puissances lors des discussions de Bagdad pour un règlement négocié de la crise autour du programme nucléaire iranien.

Le pays, déjà soumis à des sanctions, menace de perturber l'offre de pétrole du Moyen-Orient en cas de nouvelles mesures décidées par les pays occidentaux.

La veille, vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) échéance juillet gagnait 34 cents, à 91,20 dollars, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 107,30 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, en hausse de 47 cents par rapport à la clôture de vendredi.

 

ds



(AWP / 29.05.2012 06h30)


Commenter Asie: cours mitigés (91,09 USD), inquiétudes liées à la crise


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite