Menu
A+ A A-

Asie: en baisse, l'impasse grecque en cause (90,41 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole s'affichaient en baisse vendredi en Asie tout en se maintenant au-dessus des 90 dollars le baril, les difficultés de la zone euro et la perspective d'une sortie de la Grèce de l'union monétaire continuant de peser sur les marchés.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet perdait 25 cents, à 90,41 dollars US, dans les échanges matinaux. Le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance abandonnait 27 cents à 106,28 USD.

"Les prix du pétrole continuent à décliner à mesure que le climat macroéconomique se détériore, sanctionnant le manque de mesures concrètes de la part des dirigeants européens pour régler la question grecque", indique une note de Barclays.

Le scénario d'une sortie d'Athènes gagne du terrain depuis plusieurs semaines alors que la Grèce ne parvient pas à s'extraire de la crise malgré une cure d'austérité sans précédent imposée par ses partenaires européens en échange d'une perfusion financière.

L'eurogroupe assure vouloir garder la Grèce en son sein mais commence malgré tout à réfléchir aux mesures à prendre si une sortie devenait inéluctable.

Réunis jeudi soir à Bruxelles, les dirigeants de l'Union européenne ont réaffirmé leur soutien à l'adhésion de la Grèce à l'euro aussi longtemps qu'Athènes maintiendra ses engagements de réformes structurelles.

Mais ils ont aussi envoyé aux marchés un message de division, le président français François Hollande s'opposant notamment à la chancelière allemande Angela Merkel sur la question des euro-obligations.

Les marchés sont suspendus au nouveau scrutin législatif prévu en Grèce le 17 juin, redoutant une nouvelle poussée des partis anti-austérité qui pourrait précipiter une sortie du pays de l'Union monétaire.

Ils sont également tributaires des résultats des pourparlers entre les grandes puissances et l'Iran qui ont clôturé jeudi deux jours de négociations tendues sur le programme nucléaire iranien avec pour seul résultat tangible un nouveau rendez-vous les 18-19 juin à Moscou.

L'Iran et les pays du groupe 5+1 (les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies : Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne) avaient repris leurs négociations mercredi à Bagdad plus d'un mois après celles d'Istanbul, pour tenter de jeter les bases d'un processus de négociations destiné à résoudre la crise.

Les parties ont fait état de "désaccords importants" sur le fond du dossier alors que l'effet des embargos américains et européens devrait se faire sentir de façon de plus en plus prégnante en terme d'offre.

Jeudi, le baril de "light sweet crude" (WTI) avait avancé de 76 cents, à 90,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), rebondissant après avoir atteint mercredi un plus bas depuis le 21 octobre.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord avait fini à 106,55 dollars sur l'IntercontinentalExchange (ICE), en hausse de 99 cents par rapport à la clôture de mercredi.

mm



(AWP / 25.05.2012 06h30)


Commenter Asie: en baisse, l'impasse grecque en cause (90,41 USD)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite