Menu
A+ A A-

Le brut se replie à New York, plombé par l'Iran et l'Europe

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont repris leur mouvement de recul mardi à New York dans un marché plombé, sur le front de l'offre, par l'espoir d'avancées notables dans le dossier iranien et par des perspectives économiques peu rassurantes pour la demande en Europe.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin, dont c'est le dernier jour de cotation, a cédé 91 cents par rapport à son niveau de clôture lundi, et a terminé à 91,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, a terminé à 108,41 dollars, en baisse de 40 cents par rapport à la clôture de lundi.

Après un sursaut la veille, qui avait brièvement interrompu la longue chute des cours de l'or noir, les prix sont repartis à la baisse mardi, plombé par les espoirs d'un apaisement dans le dossier iranien, qui limitait la prime de risque en partie à l'origine depuis le début de l'année du gonflement des cours de l'or noir.

Les investisseurs anticipait ainsi une reprise positive, mercredi à Bagdad, des négociations entre l'Iran, soupçonné par les pays occidentaux de développer un programme nucléaire à visée militaire, et le Groupe "5+1" (Etats-Unis, France, Russie, Grande-Bretagne, Chine plus Allemagne).

Ces négociations feront suite à la visite à Téhéran en début de semaine du directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano qui a annoncé mardi qu'un "accord" serait signé "prochainement" avec l'Iran.

"Cette annonce est un signe positif mais il est peu probable que tout progrès au cours de ces discussions se traduise par une levée des sanctions (occidentales) à court terme", ont toutefois relevé les analystes de JPMorgan Global Commodities Research.

En effet, la mise en place de sanctions internationales contre l'Iran, et notamment un embargo de l'UE sur le brut iranien, décidé en janvier et devant être effectif totalement en juillet, faisait redouter aux investisseurs des perturbations sur l'offre pétrolière mondiale.

Selon les experts de Commerzbank, "un compromis avec l'Iran signé dans les prochains jours pourrait entraîner une réduction de la prime de risque (sur les cours du brut) et donc tirer les prix vers le bas".

Autre facteur de baisse, "les perspectives économiques de l'OCDE pour la zone euro ne sont pas bonnes et comme on a pu le voir ces temps-ci, le marché du brut est très influencé par l'économie" de cette région, dont la croissance était perçue comme essentielle pour assurer la reprise de la demande mondiale, a commenté James Williams, de WTRG Economics.

L'économie de la zone euro devrait être "sans croissance" cette année, a estimé mardi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui prévoit un léger recul de 0,1% de l'activité économique de la zone euro, alors qu'elle espérait encore une timide progression de 0,2% en novembre.

rp



(AWP / 23.05.2012 06h21)


Commenter Le brut se replie à New York, plombé par l'Iran et l'Europe


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    dimanche 04 novembre 2018

    Sanctions contre l'Iran: le marché pétrolier sur le qui-vive…

    Londres: Avec ses sanctions contre les importateurs de pétrole iranien, Washington pourrait faire basculer un marché à l'équilibre précaire et provoquer une...

    vendredi 02 novembre 2018

    Pétrole iranien : la Turquie parmi les pays bénéficiant d'un…

    Ankara: La Turquie fait partie des pays bénéficiant d'une dérogation des Etats-Unis lui permettant de continuer à importer du pétrole iranien en...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite