Menu
A+ A A-

Le brut reste en baisse, toujours pénalisé par un dollar fort

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole restaient en baisse mercredi en fin d'échanges européens, après être tombés à leur niveau le plus bas depuis cinq mois et demi à New York, ployant sous le renforcement continu du dollar et des inquiétudes persistantes sur la demande énergétique mondiale.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le dernier jour de cotation, s'échangeait à 111,63 dollars, en baisse de 61 cents par rapport à la clôture de mardi. Le prix du Brent restait proche d'un plus bas depuis le 26 janvier atteint lundi (110,04 dollars).

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 72 cents à 93,26 dollars, après être tombé à 91,81 dollars, un plus bas depuis début novembre.

"Un dollar qui s'apprécie, des marchés d'actions qui baissent et des fondamentaux (offre et demande) faibles continuent de peser sur les cours du pétrole", commentaient les analystes de Commerzbank.

Le renforcement du billet vert, actuellement à des plus hauts depuis quatre mois face à l'euro et au franc suisse et depuis un mois face à la livre britannique, rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Face aux incertitudes persistantes sur la situation en Grèce - où de nouvelles élections doivent avoir lieu en juin après l'échec mardi de tractations pour la formation de coalition - les investisseurs fuient les actifs jugés risqués, comme les matières premières, pour trouver refuge auprès du billet vert.

En outre, les inquiétudes sur l'avenir de la Grèce au sein de l'Union monétaire et de la zone euro dans son ensemble plombent les perspectives de demande énergétique de la région.

"Le marché du pétrole continue de plier sous la pression des conditions économiques fragiles dans la zone euro" ainsi que sous la faible demande des Etats-Unis, premier consommateur mondial de pétrole, notait Myrto Sokou, analyste de la maison de courtage Sucden.

Les inquiétudes sur la demande américaine ont été renforcées par l'annonce d'une nouvelle hausse des réserves américaines de brut. Selon le département américaine de l'Energie (DoE), les stocks de brut des Etats-Unis se sont étoffés de 2,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 11 mai, soit bien plus qu'anticipé par les analystes (1,4 million de barils).

Les réserves d'essence ont pour leur part reculé bien plus fortement que prévu, en baisse de 2,8 millions de barils contre 300.000 barils prévus, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) baissé d'un million de barils, soit cinq fois plus que le repli attendu.

fah



(AWP / 16.05.2012 18h39)


Commenter Le brut reste en baisse, toujours pénalisé par un dollar fort


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite