Menu
A+ A A-

Asie: en baisse (96,62 USD), inquiétudes sur fond de crise grecque

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole étaient en baisse mercredi, lestés par les inquiétudes concernant la crise politique en Grèce endettée et la perspective d'une hausse des approvisionnements des grands pays producteurs, même si des prises de bénéfices limitaient les pertes.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin perdait 39 cents, à 96,62 dollars US, dans les échanges matinaux. Le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance cédait 58 cents à 112,16 USD.

"Les cours du pétrole sont relativement stables et nous voyons un certain volume de prises de bénéfices sur le marché du brut", a relevé Victor Shum, analyste chez Purvin and Gertz à Singapour.

"Mais il reste une incertitude considérable au sujet des problèmes politiques et financiers dans la zone euro", a-t-il ajouté.

Les marchés étaient de plus en plus nerveux à l'égard de la situation politique en Grèce, deux jours après la tenue d'élections législatives qui ont laminé les deux partis gouvernementaux sortant, pro-euro et ayant accepté de signer le programme d'assainissement de l'économie grecque.

Mardi, la Grèce était ainsi bien en peine d'obtenir une majorité, de gauche ou de droite, et de former un gouvernement.

La coalition de gauche radicale Syriza anti-austérité, propulsée dimanche second parti de Grèce et à laquelle le chef de l'Etat a confié la mission de former un gouvernement, a exclu d'appartenir à un gouvernement de coalition avec des partis qui acceptent le plan de redressement de la Grèce dicté par l'UE et le FMI.

La situation en France est également un motif de préoccupation pour les marchés qui scrutent avec intérêt les faits et gestes du président élu, le socialiste François Hollande, à l'égard de l'Allemagne.

M. Hollande doit rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin le 16 mai au lendemain de sa prise de fonctions à l'Elysée. Les deux dirigeants s'opposent sur la politique économique à adopter en Europe face à la crise.

M. Hollande voudrait renégocier le traité de discipline budgétaire signé par 25 pays européens, à l'initiative notamment de l'Allemagne, pour y ajouter des mesures de croissance. Mme Merkel est prête à discuter de mesures de croissance mais a refusé jusqu'ici toute renégociation du traité.

"La victoire de M. Hollande était attendue, mais sa relation avec la chancelière allemande est un point d'interrogation", selon les analystes de Barclays Bank.

Les cours de l'or noir étaient également tirés à la baisse par les déclarations du ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Naimi, qui a estimé lors d'un déplacement au Japon mardi que les prix actuels étaient trop élevés et répété que son pays se tenait prêt à utiliser sa capacité excédentaire de production pour fournir le marché.

Récemment, M. Naimi avait déclaré que les prix élevés du pétrole étaient mauvais pour tout le monde, pays développés, émergents, pauvres ou producteurs.

Mardi, le baril de "light sweet crude" a fini en baisse de 93 cents par rapport à lundi, à 97,01 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), un record de faiblesse depuis le 2 février.

A Londres, le baril de Brent a cédé 43 cents par rapport à la veille, à 112,73 dollars au cours des échanges électroniques.

ds



(AWP / 09.05.2012 06h30)


Commenter Asie: en baisse (96,62 USD), inquiétudes sur fond de crise grecque


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite