Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, dans un marché sur ses gardes avant l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché empreint de grande nervosité avant la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain, un baromètre crucial pour évaluer la santé économique du premier pays consommateur de brut.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 115,23 dollars, perdant 85 cents par rapport à la clôture de jeudi. Il est tombé jusqu'à 114,95 dollars quelques minutes plus tôt, à son plus bas niveau depuis trois mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 94 cents à 101,60 dollars.

Les marchés accentuaient leur forte baisse de la veille, après avoir pâti jeudi d'un ralentissement bien plus prononcé qu'attendu de la hausse de l'activité dans les services aux Etats-Unis en avril, alors que les investisseurs attendent avec appréhension le rapport mensuel sur l'emploi américain, publiés vendredi à 13H30 GMT.

"Tous les investisseurs vont concentrer leur attention sur ce rapport, et on attend des statistiques plutôt moroses sur le marché de l'emploi américain, déjà sévèrement éprouvé", ce qui devrait accentuer la pression sur les prix du baril, notaient les experts du cabinet viennois JBC Energy.

Le cabinet en ressources humaines ADP avait refroidi le marché mercredi en indiquant que les entreprises privées n'avaient embauché que 119'000 personnes en avril, soit 41% de moins qu'en mars.

Ebranlés par ailleurs par la récente série d'indicateurs en berne en Europe comme aux Etats-Unis, les opérateurs avaient ignoré jeudi la nouvelle d'un recul plus net que prévu des nouvelles inscriptions au chômage au cours de la dernière semaine d'avril aux Etats-Unis.

"Les indicateurs américains moroses publiés ces derniers jours renforcent les doutes sur la reprise de la demande pétrolière des Etats-Unis, le premier consommateur mondial, et l'ampleur des stocks pétroliers dans le pays contribuent à accentuer la pression sur les prix", observaient les analystes de Commerzbank.

Le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) avait fait mercredi l'effet d'une douche froide pour le marché, en faisant état d'une nouvelle forte augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. Ces réserves, qui ont gonflé de près de 30 millions de barils en six semaines, atteignent désormais leur plus haut niveau depuis septembre 1990.

Le marché était par ailleurs pénalisé par des déclarations du secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), selon lequel les pays producteurs souhaitent que les prix reviennent à des niveaux soutenables pour les pays consommateurs.

"Nous ne sommes pas satisfaits des prix actuels. Nous devons ramener les prix à un niveau qui convienne à la fois aux consommateurs et aux producteurs. ", a déclaré Abdallah El Badri jeudi lors d'une conférence à Paris.

"Nous nous efforçons de faire baisser les prix", a-t-il ajouté, en référence au net renforcement de l'offre de l'Opep au cours du mois d'avril.

rp



(AWP / 04.05.2012 12h30)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite