Menu
A+ A A-

Le baril de brut finit la semaine sous 100 dollars à Londres

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole se sont nettement repliés vendredi, le baril revenant sous 90 dollars à New York et sous 100 dollars à Londres, alors que les opérateurs spéculaient sur un départ du président égyptien Hosni Moubarak.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 89,03 dollars, en baisse de 1,51 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a abandonné 1,93 dollar à 99,83 dollars.

Il avait passé la barre des 100 dollars lundi pour la première fois depuis octobre 2008.

Les cours, en hausse en début de séance, ont brusquement décroché en raison de "rumeurs indiquant que M. Moubarak allait quitter l'Egypte", a observé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Si cela se produisait, on pourrait s'attendre à voir la tension retomber", a-t-il expliqué. "Cela ferait diminuer le risque de perturbation des approvisionnements".

Le pays n'est pas un gros producteur de brut, mais le pays abrite deux voies stratégiques acheminant le pétrole du Moyen-Orient, de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Ces rumeurs ont parcouru le marché pétrolier alors que de nouvelles manifestations massives avaient lieu dans le pays, et que la pression internationale en faveur de changements politiques s'intensifiaient.

Selon l'ONU, la révolte a fait au moins 300 morts en onze jours.

"La chute des prix du brut est intervenue au moment où circulaient des rumeurs indiquant que M. Moubarak allait démissionner", a rapporté de son côté Rich Ilczyszyn, de la maison de courtage Lind-Waldock.

"Je ne vois pas en quoi cette nouvelle est négative pour les prix du pétrole, mais c'est la seule raison. Ce n'est pas la Bourse, ce n'est pas le dollar", a estimé l'analyste. "Peut être que l'idée, c'est qu'une solution va être trouvée plus rapidement".

"Pour moi, l'incertitude, c'est ne pas savoir qui va diriger le pays", a-t-il ajouté.

En début de séance, les cours s'étaient maintenus dans le vert, montrant peu de réaction aux statistiques officielles du chômage aux Etats-Unis, où "chacun trouve des bonnes ou mauvaises nouvelles", a estimé Andy Lipow.

Le taux de chômage est tombé à 9,0% en janvier, son plus bas niveau depuis avril 2009, mais ce recul s'explique en partie par des facteurs statistiques.

De leur côté, les créations d'emplois (36'000) ont été quatre fois moins importantes qu'anticipé par les économistes, mais la rudesse de l'hiver dans une grande partie du pays a ralenti le marché du travail.

rp

(AWP/07 février 2011 06h21)

Commenter Le baril de brut finit la semaine sous 100 dollars à Londres


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    jeudi 17 septembre 2020 à 17:50

    Le pétrole hésite puis grimpe après le début de la réunion m…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en fin de séance européenne, après une poussée déjà notable la veille, les...

    jeudi 17 septembre 2020 à 16:11

    Opep+: le ministre saoudien hausse le ton sur le non-respect…

    Londres: Le ministre saoudien de l'Energie Abdel Aziz ben Salmane a haussé le ton jeudi face aux membres de l'Opep+ qui ne...

    jeudi 17 septembre 2020 à 13:43

    Réunion de l'Opep+ face à la baisse des prix du pétrole

    Vienne: L'Opep et ses alliés, réunis sous l'acronyme Opep+, tiendront une réunion en ligne jeudi pour discuter du respect de leur accord...

    jeudi 17 septembre 2020 à 11:55

    Le pétrole temporise avant la réunion mensuelle de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, après une hausse notable la veille, les investisseurs se tournant désormais vers...

    mercredi 16 septembre 2020 à 21:53

    Le pétrole progresse après la baisse des stocks américains d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite