Menu
A+ A A-

Le brut en hausse à New York, porté par les ventes au détail aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en hausse à New York lundi, portés par la bonne progression des ventes au détail en mars aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, alors que le marché digérait les résultats de la conférence d'Istanbul sur l'Iran.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai grignotait 7 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 102,90 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les ventes au détail ont été conformes aux attentes, voire meilleures, ce qui a poussé les prix et contrebalancé les mauvais chiffres de l'Empire State", a noté John Kilduff, analyste chez Again Capital.

La hausse des ventes au détail a été en effet nettement plus forte que prévu aux Etats-Unis en mars, progressant de 0,8% par rapport au mois précédent, après avoir déjà augmenté de 1,0% (chiffre révisé) en février. Les analystes attendaient un gain de 0,3%.

A l'inverse, l'indice Empire State de l'activité manufacturière de la région de New York a fortement baissé en avril, s'établissant très en-deçà des mois précédents et des attentes du marché.

Sur le front géopolitique, les investisseurs disséquaient les conclusions du sommet d'Istanbul qui a réuni samedi les représentants de l'Iran et du groupe 5+1 (les cinq membres du Conseil de sécurité de l'ONU plus l'Allemagne). Les parties ont décidé de se retrouver le 23 mai pour fixer un cadre de négociations sur le programme nucléaire iranien.

"L'espoir de voir l'Iran faire machine arrière dans sa course pour des armes nucléaire a soulagé la prime de risque qui s'est construite dans les cours de brut ces derniers mois", a noté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Le marché craignait en effet une escalade des tensions dans le dossier iranien et sur les perturbations de l'offre de brut du Moyen-Orient en raison des sanctions internationales contre Téhéran, craintes qui avaient fortement gonflé les cours du pétrole depuis le début de l'année.

"Alors que les risques sur l'offre diminuent et que la méfiance des investisseurs pour les actifs jugés risqués tend à se renforcer, l'excédent de l'offre mondiale de pétrole pèse de plus en plus sur le marché", d'autant que les perspectives de la demande restent moroses, ont souligné les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 16.04.2012 15h45)


Commenter Le brut en hausse à New York, porté par les ventes au détail aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite