Menu
A+ A A-

AIE: prévision de demande mondiale de pétrole inchangée pour 2012 (dév.)

prix-du-petrole Paris Paris : La pression qui sévissait "sans relâche" sur le marché du pétrole depuis 2009 est quelque peu "retombée", a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui maintient inchangée, pour le deuxième mois consécutif, sa prévision de demande mondiale de brut.

Dans son rapport mensuel, l'organisation s'attend toujours à une consommation d'or noir en hausse de 0,9% en 2012 par rapport à l'an dernier, à 89,9 millions de barils par jour (mb/j). Elle avait déjà confirmé ces prévisions en mars, après les avoir revues à la baisse pendant six mois en raison de sombres perspectives pour l'économie mondiale.

Selon le rapport, "l'influence négative des prix élevés est contrecarrée par une demande de base plus forte que prévue".

L'AIE, qui regroupe les pays industrialisés, se réjouit néanmoins d'une récente baisse des cours du brut. "Les prix ont baissé", constate-t-elle, saluant le fait que le baril ait quasiment effacé les cinq dollars gagnés en mars.

Elle attribue cette diminution à l'accroissement de l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et aux garanties données en la matière par l'Arabie saoudite, à une demande qui stagne, aux "spéculations sur un recours potentiels aux stocks stratégiques" des pays riches, ainsi qu'à certains "espoirs" concernant les discussions multilatérales sur le programme nucléaire iranien.

Selon l'AIE, "la pression continue sur le marché" qui sévissait "sans relâche" depuis près de trois ans "est retombée, au moins pour l'instant". "Le cycle de durcissement répété des fondamentaux, évident depuis 2009, est rompu pour l'instant", insiste-t-elle.

Pour autant, "on ne peut pas exclure la possibilité que les prix demeurent élevés, tant que les incertitudes géopolitiques demeurent" autour de l'Iran notamment, explique l'agence.

Côté production, celle des pays non membres de l'Opep a chuté de 0,5 mb/j en mars, à 52,7 mb/j, tandis que l'offre du cartel des Etats exportateurs a augmenté de 135.000 barils par jour à 31,43 mb/j, restant à ses plus hauts niveaux depuis trois ans et demi.

Ce qui fait dire à l'AIE que "les producteurs clés de l'Opep ont déjà démontré qu'ils peuvent suppléer la perte de volumes" liée aux sanctions internationales contre l'Iran. L'agence réaffirme que l'embargo pourrait faire tomber la production iranienne de 0,8 à 1 mb/j dès l'été prochain.

Selon le rapport, la moindre pression a aussi permis aux Etats de renforcer quelque peu leurs stocks. "Le stockage a été guidé pour l'instant davantage par les inquiétudes concernant l'offre pour l'été prochain, après l'entrée en vigueur des sanctions contre l'Iran, que par un contexte économique favorable", relativise toutefois l'agence.

tt



(AWP / 12.04.2012 12h01)


Commenter AIE: prévision de demande mondiale de pétrole inchangée pour 2012 (dév.)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite