Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, toujours pénalisé par la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole poursuivaient leur baisse mercredi à New York, pénalisés par un renforcement du dollar après des commentaires de la banque centrale américaine (Fed) la veille.

Vers 13H10 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai cédait 1,40 dollar par rapport à la clôture de mardi à 102,61 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les cours du brut restent très influencés par les minutes de la réunion de la Fed (mardi)", a constaté Rich Ilczyszyn, de iTrader.

Les cours du baril poursuivaient ainsi leur repli entamé la veille, ployant sous un dollar revigoré, ce qui rendait moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le dollar s'est renforcé après la diffusion des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, qui semble écarter la perspective de nouvelles injections de liquidités dans l'économie par des rachats d'actifs.

"Le marché s'attendait à ce qu'elles impliquent une forme d'assouplissement (de la politique monétaire américaine) et ce n'a pas été le cas, ce qui a permis un sursaut du dollar", les injections de liquidités diluant habituellement la valeur du billet vert, a ajouté M. Ilczyszyn.

Le marché s'attendait par ailleurs à une nouvelle hausse des réserves de brut aux Etats-Unis avant la publication des chiffres hebdomadaires des stocks pétroliers par le Département de l'Energie américain (DoE) vers 14H30 GMT.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une progression de 1,9 million de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 30 mars.

Les réserves d'essence sont attendues en baisse de 1,4 million de barils, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en recul de 400'000 barils.

"L'offre augmente et la demande est à la peine", a noté le courtier, soulignant que la flambée des prix entame la demande de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Selon des chiffres officiels diffusés lundi, la demande en essence aux Etats-Unis est tombée en janvier à son plus bas niveau en 11 ans pour cette période de l'année.

Les commentaires la semaine dernière de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) n'excluant pas un recours aux réserves stratégiques de brut de ses Etats membres continuaient en outre à peser sur les cours.

Mais les inquiétudes sur l'offre mondiale de brut, entretenues notamment par les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux, freinaient toujours la baisse du marché. "C'est un grand facteur de volatilité", a noté M. Ilczyszyn.

tt



(AWP / 04.04.2012 15h32)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, toujours pénalisé par la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite