Menu
A+ A A-

Asie: pas de décision sur les réserves stratégiques US, brut en hausse

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les prix du pétrole repartaient à la hausse vendredi matin en Asie, après des déclarations d'un responsable américain tempérant quelque peu l'hypothèse d'un recours des Etats-Unis aux réserves stratégiques de pétrole, ont indiqué les analystes.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai prenait 66 cents à 103,44 USD dans les échanges électroniques du matin. Le Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'adjugeait 47 cents à 122,86 USD.

"En dépit de toutes les rumeurs sur le marché, il n'y a toujours rien de concret à propos du recours aux réserves stratégiques de pétrole et je crois que le marché réagit à cela", a déclaré Justin Harper, analyste chez IG Markets à Singapour.

Jeudi, la Maison Blanche a indiqué qu'aucune décision n'avait été prise concernant cette mesure, envisagée pour enrayer la hausse des cours du brut.

"Aucune décision n'a été prise et aucune mesure spécifique n'a été proposée. Nous sommes évidemment en consultations (...) avec nos partenaires dans le monde entier, ainsi qu'avec les Etats producteurs, mais encore une fois, aucune décision n'a été prise", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

Plus tôt, le ministre français de l'Economie François Baroin avait affirmé que son pays tablait "raisonnablement" sur un feu vert de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) pour puiser dans ses réserves.

Les prix continuebnt d'autre part d'être soutenus par les tensions au Moyen-Orient. "Les inquiétudes continuent sur l'Iran et des perturbations au Moyen-Orient", a indiqué l'analyste de IG Markets.

Les fondamentaux du marché sont soumis à de fortes tensions exacerbées depuis le début de l'année par l'embargo décidé par l'Union européenne sur les exportations iraniennes de brut, qui prendra pleinement effet à partir de juillet.

Apparaissent également de nouvelles tensions liées au pétrole en Irak, entre la région autonome du Kurdistan irakien et le gouvernement central.

La veille, le pétrole s'était replié à Londres et New York.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a terminé en repli de 2,63 dollars par rapport à la clôture de mercredi, à 102,78 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 122,39 dollars, en baisse de 1,77 dollar.

tt



(AWP / 30.03.2012 06h25)


Commenter Asie: pas de décision sur les réserves stratégiques US, brut en hausse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite