Menu
A+ A A-

Le brut baisse à New York, le marché attend les réserves stratégiques

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en repli à New York jeudi, poursuivant le recul entamé la veille sous l'effet des déclarations officielles suggérant que certains pays occidentaux vont puiser dans leurs réserves stratégiques pour soulager les prix.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai se repliait de 26 cents par rapport à la clôture de mardi, à 105,15 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le fait qu'on parle toujours plus de recours aux réserves stratégiques pèse sur les prix, c'est difficile dans ce contexte pour les investisseurs, les gros fonds, de jouer sur le marché maintenant", a commenté Rich Ilczyszyn, analyste chez iitrader.com.

La France table "raisonnablement" sur un feu vert de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) pour puiser dans ses réserves stratégiques de pétrole afin d'endiguer le renchérissement des cours du brut, a affirmé jeudi le ministre de l'Economie François Baroin.

La veille, c'était le ministre français de l'Energie Eric Besson qui s'était déclaré "favorable" à cette proposition américaine et britannique.

Sollicitée par l'AFP, l'AIE n'était pas en mesure de donner immédiatement des détails sur le calendrier d'une éventuelle prise de décision.

"Rien que de commencer à évoquer (un recours aux réserves stratégiques), cela suffit pour faire changer le moral du marché", a noté M. Ilczyszyn.

Egalement, le marché "compose avec les pertes d'hier engendrées par l'annonce par le Département américain de l'Energie de la nette augmentation des réserves de brut", a par ailleurs remarqué Eric Bickel, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Les réserves de brut ont progressé de 7,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 23 mars, alimentant les inquiétudes au sujet de la demande toujours atone du plus gros consommateur d'hydrocarbures au monde.

Pour rester au-dessus du seuil de résistance de 110 dollars le baril, "il faudrait que les craintes de conflit avec l'Iran soient confirmées", or la situation "est plus calme depuis quelque temps", a remarqué M. Ilczyszyn.

"Si un accord devait être conclu (avec Téhéran), cela entraînerait des ventes et le retour du baril autour de 92 dollars", a-t-il estimé.

rp



(AWP / 29.03.2012 15h41)


Commenter Le brut baisse à New York, le marché attend les réserves stratégiques


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite