Menu
A+ A A-

Le brut creuse ses pertes dans un marché sur la défensive

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur recul jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché assombri par une contraction de l'activité manufacturière en Chine, et les interrogations sur un possible recours de l'Europe et des Etats-Unis à leurs réserves stratégiques.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, s'échangeait à 122,62 dollars, en baisse de 1,58 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 2,38 dollars à 104,89 dollars.

"Un indicateur chinois plutôt décevant a accentué la pression sur le marché, en renforçant les inquiétudes sur la demande de pétrole" du pays, deuxième consommateur de brut dans le monde, observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

L'activité manufacturière en Chine s'est contractée plus fortement qu'attendu en mars, chutant à un plus bas niveau en quatre mois, selon un indice provisoire publié jeudi par la banque HSBC qui confirme un ralentissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale.

De plus, un regain de force du dollar jeudi "a accru la pression sur les prix du pétrole", ajoutait Mme Sokou.

Un renforcement du billet vert rend moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, le marché continuait de digérer les engagements répétés de l'Arabie saoudite, premier exportateur de brut, à prévenir toute perturbation de l'offre mondiale d'or noir due aux sanctions internationales contre l'Iran.

Le ministre saoudien du Pétrole a même indiqué mardi que son pays était prêt à gonfler sa production de 25% en cas de nécessité.

"Les craintes d'un rétrécissement de l'offre (pétrolière) semblent s'atténuer après les récentes déclarations de l'Arabie saoudite. Autre facteur encourageant, la France semble désormais prête à envisager un recours à ses réserves stratégiques de brut" pour enrayer la flambée des prix, soulignaient les experts de Commerzbank.

"La France étudie avec ses partenaires toutes les options possibles pour lutter contre la hausse du prix du pétrole. La libération d'une partie des stocks stratégiques des pays industrialisés constitue l'une de ces options", a déclaré le ministre français de l'Energie Eric Besson.

Les experts restent cependant divisés sur l'efficacité d'une telle décision.

En juin 2011, l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui regroupe les pays industrialisés, avait décidé de puiser dans les réserves stratégiques de ses Etats-membres pour répondre à l'absence du brut libyen, mais les prix du baril, après une baisse de 10 dollars en trois jours, étaient remontés à leur niveau initial deux semaines plus tard.

rp



(AWP / 22.03.2012 18h31)


Commenter Le brut creuse ses pertes dans un marché sur la défensive


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite