Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en hausse à New York, le marché attend une baisse des stocks

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse mercredi à New York, se stabilisant après le net repli de la veille dans un marché attentiste avant la publication du rapport hebdomadaire sur l'état des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, grignotait 45 cents par rapport à la clôture de mardi, à 106,52 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Avant les chiffres officiels, le rapport de la fédération professionnelle API a fait état d'une chute inattendue de 1,4 million de barils des stocks de brut américains, lors de la semaine achevée le 16 mars, un signal encourageant pour la demande aux Etats-Unis, premier consommateur de brut.

"Le rapport de l'API, publié la nuit dernière, a montré une chute surprise des stocks de brut aux Etats-Unis, en partie en raison du recul des importations, ce qui nous a donné une indication sur le rapport hebdomadaire" du département américain de l'Energie (DoE), a déclaré Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Ces chiffres vont toutefois à l'encontre des estimations faites par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, selon qui le DoE devrait faire état à 14H30 GMT d'une hausse de 2,4 millions de barils des réserves de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

"Cela dit, a ajouté M. Smith, les cours sont relativement à l'équilibre, le marché pétrolier est comme les Bourses ou l'euro: en mode attentiste avant ce rapport."

Les opérateurs continuaient en outre à commenter les assurances données mardi par l'Arabie Saoudite. Le premier exportateur de brut de la planète a affirmé être en mesure d'augmenter sa production pour pallier les perturbations engendrées par les sanctions internationales contre l'Iran. Cette annonce a entraîné un repli de 2,48 dollars mardi à New York.

Pour Barclays Capital, ces gages "bien accueillis par les décideurs politiques et plusieurs observateurs du marché pétrolier, sont un signe (de la volonté de Ryad) de calmer les marchés".

Toutefois, ont noté les analystes de cette banque, "la réalité est probablement que la production saoudienne de pétrole augmente de manière saisonnière mais que le volume exporté ne change pas et donc (la hausse de 25% suggérée) ne signifie qu'une infime quantité en plus sur le marché mondial".

tt



(AWP / 21.03.2012 14h50)



Commenter Le brut en hausse à New York, le marché attend une baisse des stocks

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite