Menu
A+ A A-

Asie: les propos de Bernanke soutiennent le pétrole (107,08 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole s'affichaient en légère hausse jeudi matin en Asie, soutenus par les propos du président de la Fed sur l'état de l'économie américaine, plus optimistes que d'habitude, ont indiqué les analystes.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril gagnait 1 cent, à 107,08 USD dans les échanges électroniques du matin. Le Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance prenait 34 cents à 123 USD.

"Le cours du brut sont repartis à la hausse (...) car la Réserve fédérale américaine a indiqué que l'économie des Etats-Unis avait légèrement crû de janvier à la mi-février", a souligné Ker Chung Yang, analyste au cabinet de consultants Phillip Futures à Singapour.

Le président de la banque centrale américaine (Fed), Ben Bernanke, s'est montré mercredi légèrement plus optimiste qu'au début du mois pour l'économie de son pays, qui semble avoir entamé 2012 avec un peu plus d'élan qu'on le pensait jusque-là.

Il n'a pas noté, comme il l'avait fait le 2 février, que la reprise était "désespérément lente" ou vulnérable aux "risques" extérieurs, comme ceux liés à l'évolution de la situation en Europe.

Les cours sur les contrats à terme ont également été soutenus par "les inquiétudes sur l'approvisionnement en pétrole des marchés mondiaux, alors que les Etats-Unis et l'Europe imposent des sanctions à l'Iran", gros producteur de pétrole, a ajouté l'analyste de Phillip Futures.

Le chef d'Etat-major de l'armée de l'Air américaine, le général Norton Schwartz, a assuré mercredi que les Etats-Unis disposaient de bombes puissantes prêtes à être employées dans le cas d'une action militaire contre les installations nucléaires iraniennes.

Les déclarations du général interviennent alors que Benjamin Netanyahu doit rencontrer lundi à Washington le président Barack Obama. Le Premier ministre israélien est soumis à des pressions internationales pour ne pas attaquer l'Iran sans un accord préalable de Washington.

La veille, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril a gagné 52 cents par rapport à mardi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour finir à 107,07 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 122,66 dollars, en hausse de 1,11 dollars.

rp



(AWP / 01.03.2012 06h26)


Commenter Asie: les propos de Bernanke soutiennent le pétrole (107,08 USD)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite